Des scientifiques découvrent la région du cerveau qui nous aide à choisir

Une des plus petites parties du cerveau vient d’être reconsidérée après qu’une nouvelle recherche suggère qu’elle joue un rôle crucial dans la prise de décision.

À l’Université de Colombie-Britannique (UBC), une étude publiée dans la revue Nature Neuroscience explique que la habenula latérale, une région du cerveau liée à des comportements de dépression et d’évitement, a été largement sousestimée et peut jouer un rôle primordial dans les décisions. « Ces résultats précisent les processus cérébraux impliqués dans les décisions importantes que nous prenons sur une base quotidienne, comme choisir entre des offres d’emploi, décider quelle maison ou quelle voiture acheter », explique le Professeur Stan Floresco du Département de Psychologie à l’Université de Colombie Britannique et au Brain Research Centre. « Ces résultats suggèrent également que la communauté scientifique a mal compris le fonctionnement réel de cette mystérieuse, mais très importante, région du cerveau. » Dans cette étude, les scientifiques ont entraîné des rats de laboratoire à choisir entre une petite récompense régulière (une boulette de nourriture) ou une récompense potentiellement plus importante (quatre boulettes de nourriture) mais survenant de manière irrégulière. Comme les humains, les rats ont tendance à choisir des récompenses plus importantes lorsque le coût – dans ce cas, le temps qu’ils ont dû attendre avant de recevoir la nourriture – est faible et préfèrent les petites récompenses si ces risques sont plus élevés. Des études antérieures suggéraient que l’arrêt de la habenula latérale entraînerait plus fréquemment les rats à choisir la plus grande et la plus risquée des récompenses, mais ce n’est pas le cas. Au lieu de cela, les rats choisissent l’une ou l’autre option au hasard, ne montrant plus la capacité de faire les meilleurs choix pour eux. Ces résultats ont des implications importantes pour le traitement de la dépression.

bulletins-electroniques.com