Une PME belge se lance sur le marché international des probiotiques

Une PME belge se lance sur le marché international des probiotiques

La société Vésale Pharma, à Noville-sur- Méhaigne (province de Namur) qui propose quelques produits prêts à l’emploi sous forme de comprimés ou de poudre à avaler a mis au point un système de conservation des probiotiques.

«Les micro-organismes, comme des lactobacilles ou encore des bifidobactéries pris par voie orale, ne sont réellement utiles que lorsqu’ils arrivent à destination. C’est à dire le côlon », précise Jehan Liénart, le patron de Vésale Pharma. Les quatre chercheurs employés par son entreprise ont mis au point un procédé d’enrobage de ces micro-organismes qui leur assure un voyage sans souci jusqu’à leur lieu de travail. Les recherches menées au sein de l’entreprise font aussi l’objet de partenariat avec l’Université de Liège, celle de Louvain (UCL) ou encore l’Institut Pasteur de Lille. « Il s’agit d’une technique de micro-encapsulation des probiotiques », souligne Jehan Liénart. « Grâce à cette technologie que nous avons brevetée, la partie active de nos produits traverse sans souci l’essentiel du système digestif. Ils ne sont pas détruits par les sucs gastriques par exemple. Résultats, ils arrivent en forme et en nombre à destination où ils peuvent alors déployer leur effet bénéfique pour la santé ».

C’est un changement dans l’acidité du système digestif qui donne le signal de libération des probiotiques micro-encapsulés par la technologie maison, baptisée « Intelicaps ». Cette technologie de micro-encapsulation ne permettait jusqu’à présent que de traiter quelques dizaines de kilos de probiotiques par an. Dans les semaines qui viennent (l’entreprise parle du mois de juin), une nouvelle unité de micro-conditionnement devrait être opérationnelle à Ghlin (Hainaut). Elle permettra de traiter jusqu’à une tonne de probiotiques chaque année.

dailyscience.be