2e congrès international Bioteam Marseille

2e

Esthétique, prothèse et implantologie sont les thèmes d’un rendez-vous scientifique autour de la dentisterie biomimétique du 27 au 29 septembre.

La dentisterie biomimétique est au cœur d’un congrès organisé du 27 au 29 septembre par la BioTeam Marseille. Ce rendez-vous scientifique permettra d’aborder plusieurs disciplines : l’esthétique, la dentisterie adhésive et l’implantologie au travers de la philosophie biomimétique, de la bio-émulation et des avancées offertes par le numérique. À l’invitation du Dr Jean Meyer, des intervenants internationaux livreront des conférences sur leur domaine de prédilection. Le Dr Cyril Gaillard exposera comment utiliser les concepts actuels de la dentisterie moderne pour réaliser des réhabilitations prévisibles et durables dans le temps. Le Dr Gianfranco Politano et le Pr Marleen Peumanns présenteront un nouveau concept de préparation simplifié. Un protocole clinique sera détaillé pour la restauration des dents avec des couronnes onlays/partielles en céramique indirecte. Djemal Ibraimi proposera une exploration de la synthèse visuelle comme fondement pour l’émulation des restaurations et une « intégration invisible dans la technique quotidienne ». Mehdi Merabet exposera le thème des réhabilitations implantaires dans les secteurs esthétiques et du challenge qu’elles impliquent, au travers d’une approche globale et pluridisciplinaire. Le Dr Thomas Sastre évoquera l’intérêt d’une dentisterie numérique et le Dr Jean Meyer détaillera le protocole d’un « bon collage », au côté du Dr Majid Djelouadji. Le travail de collaboration entre dentiste et prothésiste sera illustré par plusieurs interventions, notamment sur le « E-labor ». 

L’ESTHÉTIQUE, LA FONCTION, LA BIOLOGIE AU SERVICE DE NOS PATIENTS

Dr Cyril Gaillard (France)

La demande esthétique grandissante de nos patients ne doit pas nous faire oublier que, pour la longévité de nos restaurations, la fonction et la biologie sont des facteurs primordiaux. Au cours de cette séance, nous verrons comment utiliser les concepts actuels de dentisterie moderne (collage, dentisterie minimalement invasive, facettes palatines, overlays, table tops) pour réhabiliter nos patients de manière prévisible et durable dans le temps, grâce aussi à la fonction. Nous évoquerons la partie fonctionnelle, quelle position mandibulaire choisir ? Comment réaliser le montage sur articulateur pour valider la fonction mais aussi l’esthétique et comment corréler la table de montage avec le digital smile design ? La réalisation de cales occlusives pour éviter les gouttières aux patients sera décrite. Enfin, parce que cela est indispensable aujourd’hui, nous parlerons de communication ou comment présenter, avec les moyens technologiques et photographiques, les plans de traitement à nos patients. Nous aborderons en détail les points suivants au travers de nombreux cas cliniques (photos et vidéos):

  • élaboration des plans de traitement : comment construire un plan de traitement pour de grandes réhabilitations,
  • comment relier l’esthétique et la fonction ?,
  • quelle position mandibulaire, comment enregistrer et valider l’augmentation de dimension verticale ?,
  • le point sur la mastication,
  • les différents types de mock-ups : esthétique, fonctionnel,
  • la communication avec les patients,
  • les préparations pour la dentisterie adhésive,
  • le point sur les différentes céramiques et l’apport de la CFAO,
  • le point sur le collage.

RESTAURATIONS PARTIELLES COLLÉES DANS LA RÉGION POSTÉRIEURE – NOUVEAUX CONCEPTS – DE L’ANALYSE BIOMÉCANIQUE À LA PRÉPARATION ET AU COLLAGE ADHÉSIF

Dr Gianfranco Politano (Italie) et Pr Marleen Peumanns (Belgique)

La restauration de grands défauts dans la région postérieure avec une restauration composite directe est possible, bien que ce ne soit pas une tâche facile pour le dentiste. Le praticien doit prêter attention à la « qualité cachée » de la restauration en préparant une belle cavité de qualité, car ceci augmentera la durabilité de la restauration. Les étapes les plus difficiles de la fabrication d’une grande restauration en composite postérieure directe sont de créer une forme correcte avec une bonne anatomie occlusale et des surfaces proximales bien formées avec de solides points de contact positionnés. Une dent postérieure restaurée de cette façon peut fonctionner assez bien à moyen terme (plus ou moins de 5 ans). Le bruxisme et les caries diminuent sérieusement la durabilité de ces restaurations. La restauration invasive la plus durable et minimale des dents postérieures avec de grands défauts est la restauration partielle de liaison indirecte (onlay, couronne partielle). De nos jours, aucun consensus accepté par tous n’est disponible sur le processus de préparation pour ce type de restauration. Par conséquent, un nouveau concept de préparation simplifié sera présenté. Le but de ce concept est de créer un complexe scellement-onlay composé de dents qui fonctionne de la manière la plus favorable et qui aboutit à une dent restaurée de longue durée. Dans cette conférence, les principes de base de ce complexe seront d’abord discutés. Deuxièmement, une analyse biomécanique correcte avant et pendant la préparation des dents déterminera le type de restauration (directe/indirecte) et la forme de la préparation. Enfin, selon ce nouveau concept, le protocole clinique complet pour la restauration des dents avec des couronnes onlays/partielles en céramique indirecte sera décrit étape par étape. Une conclusion finale sera tirée concernant la durabilité de ces restaurations en fonction de l’expérience des opérateurs et des résultats des essais cliniques à long terme.

DE L’ÉMULATION À LA RÉVOLUTION : LE SYSTÈME ELAB DE BIO-ÉMULATION

Dr Djemal Ibraimi (Suisse)

Dans le cadre de la bio-émulation, les cliniciens et les techniciens doivent s’efforcer de restituer la totalité de l’histo-anatomie de la dent, suivre un ordre spatial approprié, optimisant simultanément l’intégration fonctionnelle et optique. Cependant, l’absence de normalisation entre les matériaux de restauration dentaire a conduit à un paradoxe de choix, ce qui a créé plusieurs dichotomies en ce qui concerne les stratégies de reproduction. Une exploration de la synthèse visuelle servira de fondement dans notre quête pour l’émulation de restaurations et pour une intégration invisible dans la technique quotidienne. Enfin un protocole scientifique et didactique à la portée de tous, fini le tâtonnement. Laissons la place aux chiffres et aux résultats prévisibles. Le protocole eLAB expliqué dans ses droites lignes.

LE CHALLENGE DES RÉHABILITATIONS IMPLANTAIRES DANS LES SECTEURS ESTHÉTIQUES

Dr Mehdi Merabet (France)

Le défi quotidien de la dentisterie esthétique contemporaine est de redonner le sourire à nos patients. Elle dispose d’un vaste arsenal thérapeutique, dont l’objectif premier est d’obtenir une restauration la plus parfaitement biomimétique. Dans ce cadre, les réhabilitations implantaires du secteur antérieur s’imposeront donc par une approche globale et pluridis-ciplinaire. Le choix des thérapeutiques de préservation ou de reconstruction de l’architecture tissulaire devient alors indispensable à l’obtention de résultats esthétiques prédictibles et reproductibles. Ceci nécessite une analyse préliminaire précise ainsi qu’une cinématique chirurgicale et prothétique parfaitement articulée. Nous vous proposerons de partager à travers de nombreux cas cliniques notre expérience sur ce réel challenge.

Pour lire l'intégralité de cet article Dentoscope n°196 cliquez ici