Prix de thèse ADF/Dentsply Sirona 2018 - La récompense de travaux de haut niveau

Prix de thèse ADF/Dentsply Sirona 2018  - La récompense de travaux de haut niveau

Le prix de thèse ADF/Dentsply Sirona remporte à nouveau cette année un grand succès avec la participation à la pré-sélection de thésés issus des 16 universités françaises, ce qui montre une implication importante et un intérêt croissant de toutes nos Facultés pour ce prix.

Comme l’a rappelé le président Jean Valcarcel, doyen de la Faculté d’odontologie de Montpellier, lors de la cérémonie de remise du prix, « ce prix nous donne l’occasion chaque année de réunir de nombreux talents qui s’expriment grâce à la production de travaux de thèses adressés par de plus en plus de thésés et c’est une aubaine ! C’est le témoignage de la force et de la vitalité de notre discipline souvent méconnue, que l’on découvre sur des terrains d’excellence et inattendus ».

Pour cette nouvelle édition, la sélection a été effectuée par un jury composé de Jean Valcarcel, président du prix ADF/Dentsply Sirona, de Christian Verner et Frédéric Duffau, respectivement président et secrétaire scientifiques du Congrès de l’année. A l’issue de la sélection sur plus de 80 travaux émanant de toutes les facultés françaises, treize thèses ont été retenues pour participer à la finale de ce prix qui avait lieu le 30 novembre dernier dans le cadre du Congrès annuel de l’ADF.

Les travaux sélectionnés (5 en recherche, 5 en bibliographie et 3 en culturel/intérêt général) ont été présentés oralement par leurs auteurs durant 10 minutes, devant un jury pluridisciplinaire composé de personnalités représentant les disciplines cliniques et de recherches impliquées dans les travaux retenus. Ce jury réunissait cette année Frédéric Duffau (parodontologie), Dominique Deville de Périère (immunologie-biologie), Didier Griffiths (ergonomie-environnement professionnel), Elisabeth Dursun (odontologie pédiatrique), Patrick Simonet (expertise), Jean Champion (prothèse).

A l’issue de la délibération du jury, quatre thèses ont été retenues comme étant celles qui répondaient le mieux aux critères requis.

Dans la catégorie « Culture et Intérêt général »
Le jury a attribué le prix à Chloé Garcia de l’UFR d’odontologie de Toulouse pour un travail de thèse mené sous la direction du Docteur Rémi Esclassan et du Professeur Philippe Pomar sur la prévention buccodentaire chez une populations autochtones colombiennes les U’WAS qui, bien qu’esseulée, n’éprouve que très peu le besoin d’avoir à sa porte un chirurgien-dentiste et continue à vivre sainement mais chichement sans savoir à quoi sert la brosse à dents et la complexité de son usage. C’est un très beau travail anthropologique de santé publique mené à l’autre bout du monde. Pour cette thèse, Chloé Garcia se voit attribuer le prix Culture et Intérêt général et reçoit une récompense de 1 000 euros.

Dans la catégorie « Bibliographie »
Le Prix de la meilleure thèse bibliographique a été décerné à Robin Jouan de l’UFR d’odontologie de Lyon sur l’approche mini invasive des pathologies salivaires chez l’enfant. Ce travail mené sous la direction de Frédéric Faure auprès de la deuxième cohorte mondiale de patients porteurs de ce type de pathologie mais concernant une pathologie grave concernant la prise en charge des calculs salivaires de l’enfant. Le docteur Robin Jouan se voit attribuer une récompense de 1 000€.

Dans la catégorie « Recherche »
Pour ces deux prix Recherche, le jury a eu de grandes difficultés à départager les candidats avec des études de très haut niveau, publiantes avec des présentations exceptionnelles. Que ce soit de la compréhension immunologique des maladies parodontales, à l’évaluation fondamentale et clinique des péri-implantites, à l’amélioration de l’identification bactérienne jusqu’à la question sensible de la satisfaction professionnelle de nos collègues de Meurthe et Moselle, la très grande qualité était au rendez-vous.

WLe 2e prix recherche est décernée à Laurent Detzen de l’UFR d’odontologie de Paris Diderot pour un travail mené sous la direction du professeur Philippe Bouchard, en collaboration avec l’université de Columbia, sur la variation des formes d’un récepteur appelé « RAGE » au cours de la parodontite chronique. Comprendre comment ce récepteur lié historiquement au diabète et la parodontite peut devenir un indicateur du processus inflammatoire dans cette pathologie en lien avec d’autres récepteurs dont il semble être le pivot central est mis en lumière ici. Cette observation étoffe le lien entre la parodontite et les maladies systémiques plus qu’uniquement bactérienne. Le docteur Laurent Detzen se voit attribuer le 2e prix recherche et remettre un chèque de 1 600 €.

Enfin, le premier prix recherche est décerné à un travail présenté par Anthony Mazel de l’UFR d’odontologie de Marseille sous la direction du docteur Gérard Aboudharam, recherche associant des travaux cliniques et des travaux fondamentaux sur la proposition d’un modèle d’évaluation clinique de sévérités des péri-implantites. Le jury a apprécié l’aspect complet de ces travaux dans lesquels le candidat revisite la classification des péri-implantites et de leurs risques de survenue en proposant un nouveau modèle de diagnostic accessible en ligne à disposition des praticiens pour améliorer la prise de décision tout en menant ensuite des travaux à une recherche bactériologiques étiologiques des péri-implantites en s’intéressant au suivi d’une espèce bactérienne méthanogène récemment identifié comme susceptibles d’être impliquée.

Outre l’allocation d’une bourse de 1 600 euros, notre lauréat aura la chance de présenter son travail lors du Congrès AADR (American Association for Dental Research)/CADR du 19 au 22 juin 2018 à Vancouver au Canada.

Rappelons que le prix est ouvert chaque année aux jeunes praticiens venant de soutenir leur thèse de doctorat d’exercice en chirurgie dentaire. Tous les doctorants peuvent donc déjà faire acte de candidature auprès de l’Association dentaire française pour le futur prix 2019 (tél : 01 58 22 17 19 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ).