Formation SOP « No(s) limit(es) ! »

 
Formation SOP « No(s) limit(es) ! »

La Société odontologique de Paris organise une journée où elle invite à bousculer ses habitudes thérapeutiques, le jeudi 28 mars.

C'est une journée multidisci-plinaire à laquelle invite la SOP, le 28 mars prochain à Paris, sous la responsabilité scientifique de Chloé Barbant. Éthique et déontologie, hypnose, implantologie, odontologie conservatrice et orthodontie seront les disciplines convoquées lors de cette formation in-titulée : No(s) limit(es) !

Six conférenciers de renom sont invités pour cette journée dont le mot d’ordre est : « ouvrons nos horizons cliniques ». Tchilalo Boukpessi, Corinne Touboul, Vianney Descroix, Maxime Drossart et Emmanuel Frèrejouand interviendront dans leur domaine de prédilection, interrogeant la pratique de leur discipline et les limites des traitements. Alain Béry livrera au fil de la séance son regard d’expert sur les questions de responsabilité et d’obligation de prévisibilité dans les traitements.

 

« NO(S) LIMIT(ES). LE 28 MARS, INTERROGEONS NOS LIMITES ! »

Et si les limites de nos traitements étaient celles que nous nous fixons ? Un brin provocatrice, cette question sera posée sans détour le 28 mars lors de la journée « No(s) Limit(es) ! ».

Au menu de cette journée pluridisci-plinaire, cinq conférenciers traiteront de leur pratique avec une feuille de route : bousculer les habitudes thérapeutiques pour une pratique toujours plus efficiente.

« Le message de cette formation sera clair, explique Chloé Barbant, optimiser le potentiel de nos techniques et de nos matériaux pour repousser les limites de nos traitements. »

Mais, au-delà du dépassement de soi, le « no limit » ne peut pas être au détriment de la prévisibilité et de l’éthique. Alors comment concilier le sens clinique, propre à chacun, et la dentisterie fondée sur la preuve ?

Tchilalo Boukpessi ouvrira cette journée pour expliquer comment le coiffage pulpaire et la biopulpotomie révolutionnent l’approche endodontique. Lorsque la préservation pulpaire devient une priorité, comment mettre en œuvre ces protocoles rigoureux et avec quelle prédictibilité ?

Nous le savons, la dent dépulpée a mauvaise réputation. Longtemps considéré comme moins résistant, le sempiternel inlay-core-couronne reste la restauration privilégiée. Avec raison ? Maxime Drossart nous montrera que les nouvelles techniques de collage et de préparation permettent des restaurations moins invasives. Optimiser son collage et favoriser les restaurations collées, même dans les situations les plus délabrées, c’est possible : mais sous quelles contraintes ?
Emmanuel Frerejouand prendra ensuite la parole pour décrypter les possibilités des aligneurs orthodontiques dans un contexte de demande esthétique toujours plus importante. Il expliquera comment ces gouttières invisibles permettent une nouvelle approche thérapeutique et jusqu’où elles peuvent (presque) remplacer les appareillages multiattaches.
 

Agnès Taupin

 

Informations:
PROGRAMME DE LA FORMATION « No(s) limit(es) : bousculer nos habitudes thérapeutiques pour une pratique toujours plus efficiente ! »
  • Préservation pulpaire
  • Collage sur dents dépulpées et délabrées
  • Aligneurs orthodontiques
  • Hypnose
  • Conservation des implants

OBJECTIFS

  • Connaître le potentiel des techniques et matériaux actuels et les optimiser
  • Interroger les limites de nos solutions thérapeutiques
  • Identifier les limites humaines et matérielles des nouveaux traitements

DATE, LIEU ET RENSEIGNEMENTS
9 h – 17 h 30
Maison de la chimie
28 bis, rue Saint Dominique - 75007 Paris
www.sop.asso.fr