Professionnels libéraux : comment préparent-ils leur retraite ?

retraite

Le contrat de retraite supplémentaire est la stratégie privilégiée, devant l’immobilier et l’assurance-vie.

Selon un sondage OpinionWay pour Ampli Mutuelle, les professionnels libéraux sont concernés par leur retraite puisque 95 % ont déjà commencé à la préparer. Plus de la moitié (54 %) le font depuis l’âge de 36 ans. Les répondants à l’enquête sont plutôt des seniors (48 % de 55-64 ans), des professionnels de santé (16 % de chirurgiens-dentistes) et 41 % envisagent un départ à la retraite entre 66 et 70 ans.

Quelle stratégie adoptent les professionnels de santé pour préparer leur retraite ? Le contrat de retraite supplémentaire arrive en tête (75 % détiennent un contrat Madelin). L’immobilier se place en seconde position, puis viennent l’assurance-vie et le livret d’épargne. L’effort d’épargne pour leur retraite complémentaire correspond à 13 % de leur revenu en moyenne.

En parallèle d’un contrat supplémentaire Madelin en euros, l’assurance-vie serait le complément de retraite le plus envisagé. Près de six libéraux sur dix préféreraient une assurance-vie à une sortie partielle en capital d’un produit en rente si on leur laissait le choix. La raison en est une garantie du capital (81 % des réponses), la disponibilité à tout moment (69 %) et la rentabilité (53 %). Plus de la moitié privilégieraient l’assurance-vie monosupport, à 70 % en raison de l’absence de perte de capital.

Lois Madelin et Pacte

Selon l’enquête, 33 % des professionnels libéraux se sentent néanmoins mal préparés. Quatre libéraux sur cinq connaissent la loi Madelin sur un plan général, mais seulement un sur trois dans les détails. D’autre part, seulement 5 % déclarent connaître précisément la loi Pacte (nouveautés sur le PEA, l’assurance-vie et l’épargne retraite) et 3 % le futur plan d’épargne retraite.

Neuf professionnels libéraux sur dix se disent favorables à la simplification apportée par la loi Pacte. Le plan d'action pour la croissance et la transformation des entreprises, adopté le 11 avril, réunifie les différents contrats d’épargne retraite de l’épargnant et facilite la transférabilité des contrats. Enfin, sept libéraux sur dix jugent l’unification des régimes de retraite plus égalitaire et simple à comprendre. Reste que quatre sondés sur dix en ont peur, du fait du risque de baisse des retraites.
 

A.T