Plombages antibactériens : une invention de chercheurs israéliens

recherche

Des chercheurs de l’Université de Tel-Aviv ont développé un matériau susceptible d’améliorer considérablement la qualité des amalgames dentaires en leur incorporant des nanostructures antibactériennes permettant de réduire et même de prévenir l’inflammation et les caries récurrentes, et d’éviter les traitements de racine et extractions.


Les chercheurs ont mis au point des nanostructures composées de blocs de construction relativement simples qui s’articulent par un processus basique d’auto-assemblage. Chacun de ces blocs est composé d’un acide aminé, auquel sont rajoutées une partie qui encourage l’auto-assemblage et une autre contenant du fluor, agent antibactérien présent autre autres dans les dentifrices. Les nanostructures créées sont à la fois souples et résistantes, et les expériences en laboratoire ont montré leur efficacité contre les bactéries, en particulier le Streptococcus mutans, principale cause de la carie dentaire humaine. “Au cours de l’étape suivante, nous avons utilisé les technologies de l’ingénierie des matériaux pour combiner la matière que nous avions développé avec une résine composite courante, utilisée dans de nombreuses cliniques pour restaurer les dents”, explique le Dr. Adler-Abramovich. “Le processus d’intégration a été relativement simple et efficace grâce à la flexibilité des nanostructures, et nous avons finalement obtenu un nouveau matériau composite qui répond aux exigences des dentistes : une substance résistante, blanche et esthétique, qui associe des propriétés mécaniques et optiques de haute qualité à une importante capacité de destruction des bactéries”.

L’étude a été récemment publiée dans ACS Applied Materials and Interfaces, revue spécialisée dans les domaines de la chimie et du génie des matériaux.


Source : www.siliconwadi.fr/22459/des-chercheurs-israeliens-inventent-les-plombages-antibacteriens
 

E.V