Le sport de haut-niveau nuit gravement à la santé (bucco-dentaire)

étude

Malgré une bonne hygiène bucco-dentaire, les comportements des sportifs de haut-niveau doivent être adaptés à un risque plus important de développer des maladies buccales et dentaires, recommande une étude publiée dans le British Dental Journal.


Les chercheurs de de l'University College de Londres indiquent une prévalence importante des maladies bucco-dentaires chez le sportif de haut-niveau. Pour les besoins de l’étude parue le 23 août,
352 athlètes de onze disciplines différentes ont été examinés. Un sportif sur deux souffrait de caries non-traitées et la majorité d’entre eux présentaient des signes d’inflammation gingivale.
Dans un tiers des cas, ces pathologies avaient des répercussions sur les performances.
La faute aux boissons, gels, et autres barres énergétiques, composés d’additifs (phosphorique, citrique ou tartrique) et de sucres fermentescibles (saccharose, fructose, glucose) qui entrainent une acidité en bouche suite à leur dégradation.
Les sportifs de haut-niveau sont pourtant de bons élèves de l’hygiène bucco-dentaire, ils ne fument pas, vont le dentiste régulièrement et ont un régime alimentaire sain. Ils sont par ailleurs 94 % à déclarer se brosser les dents deux fois par jour, et 44 % des interrogés utilisent fréquemment du fil dentaire.
Les auteurs préconisent une prise de conscience du monde sportif sur ce problème, des actions quotidiennes devant être conseillées aux acteurs pour éliminer la plaque dentaire. Ainsi qu’un suivi dentaire renforçé.

Étude complète sur,
https://go.nature.com/2KZrAMp
 

FG