Prothèse dentaire avalée, un homme opéré en urgence

faits divers

L’homme de 72 ans pensait avoir égaré sa prothèse. Il l’avait avalé pendant l’anesthésie précédant son intervention chirurgicale. Il faudra plus d’une semaine, et plusieurs examens pour s’apercevoir que le dispositif était bloqué dans sa gorge, menaçant sa vie.


L’appareil dentaire sera resté coincé huit jours contre l’épiglotte de l’infortuné électricien à la retraite. L’homme de 72 ans avait initialement été admis dans un hôpital britannique pour l’exérèse d’une tumeur bégnine de la paroi abdominale. Les premiers symptômes se sont manifestés quelques jours après sa sortie, l’homme se plaint de dysphagie et a du sang dans la bouche.

Des antibiotiques et de la cortisone
Il se présente à l’hôpital six jours après l’intervention car la douleur est telle qu’il ne peut plus avaler aucun aliment solide. Les médecins soupçonnent une infection respiratoire consécutive à l’intubation, et le renvoie chez lui avec une prescription d’antibiotiques et de cortisone. Mais au bout de deux jours, celui-ci revient en expliquant que ses difficultés respiratoires se sont aggravées, et se majorent en positon allongée. Les praticiens pensent cette fois à pneumonie d’inhalation. Diagnostic immédiatement infirmé après un examen endoscopique qui révèle la présence d’un objet semi-circulaire coincé dans la gorge du septuagénaire. La situation, critique, exige l’extraction en urgence de l’objet, qui a causé des blessures internes. Objet qui se révèle être la prothèse amovible que l’homme pensait perdue depuis son premier séjour à l’hôpital.

Pronostic vital engagé
L’histoire ne s’arrête malheureusement pas là pour le patient anglais. L’ancien électricien doit être transfusé dans les semaines suivant l’extraction de l’appareillage, une artère ayant été sanctionnée. La situation ne sera stabilisée qu’un mois et demi plus tard.
Le cas, relaté dans la revue médicale BMJ Case Reports, souligne l’impérieuse nécessité de veiller au retrait des appareillages buccaux des patients avant toute opération chirurgicale.
 

FG