Tour d’horizon de la dentisterie digitale

international digital days

Le congrès International Digital Days invite 24 conférenciers spécialistes du numérique du 23 au 25 janvier, à Paris.

Le congrès International Digital Days (IDD) propose une revue de la dentisterie digitale d’aujourd’hui, du 23 au 25 janvier, à Paris. 24 conférenciers internationaux présenteront des exposés cliniques dans le cadre de ce rendez-vous placé sous la présidence scientifique de Laurent Sers. L’événement scientifique, organisé en partenariat avec l’Académie de chirurgie guidée, est présidé par Jérôme Lipowicz et Marc Baranes.
Des séances de travaux pratiques permettront aux participants d’améliorer leurs connaissances dans plusieurs domaines de la dentisterie digitale : Digital Smile Design, Cad-Cam au cabinet ou chirurgie guidée. De nombreux représentants de l’industrie dentaire animeront l’exposition proposée lors du congrès.

Comment la technologie fait évoluer la dentisterie et pourquoi nous devons changer
Christian Coachman : membre de l’académie brésilienne de dentisterie esthétique et fondateur du Digital Smile Design

La technologie et le marketing en dentisterie créent un moment disruptif chargé d’opportunités et de challenges. Intégrer des solutions digitales pour mieux promouvoir, diagnostiquer, concevoir, planifier, motiver et réaliser est essentiel pour la réussite dans le nouveau marché dentaire très compétitif qui se profile devant nous. Planifier les investissements, créer des clés de partenariats, maîtriser les courbes d’apprentissage, intégrer les flux de travail et impliquer son équipe nous permettent de nous différencier aux yeux de nos patients actuels et potentiels en devenant un cabinet moderne.
Travaux pratiques : Smile Design et application DSD.

Dentisterie restaurative digitale : prêt ? partez !
David Gerdolle : spécialiste en dentisterie micro-invasive et esthétique. Enseignement postuniversitaire à l’université de Paris Garancière

Les applications numériques existent depuis plus de vingt ans en odontologie. Aussi, pourquoi la dentisterie digitale n’est-elle pas présente dans 100 % des cabinets ? Il y a trois réponses possibles à cette question : l’acquisition et la conception des systèmes n’est pas assez fiable, ou ceux-ci sont trop compliqués dans leur usage, ou trop cher, ou les trois à la fois. Cette présentation propose d’examiner ces questions sans tabous en dentisterie restauratrice, prothèse et esthétique du point de vue de l’omnipraticien, sur les étapes diagnostiques et thérapeutiques.

Impression 3D en pratique clinique : quand, où, comment ?
Michael D. Scherer : enseigne à l’université Loma Linda et du Nevada (USA). Pratique privée exclusive en prothèse et implantologie

L’impression 3D semble être la tendance la plus innovante en dentisterie mais la grande question pourrait être : est-ce une réalité clinique ou juste la dernière pointe de la mode ? Cette présentation de la littérature décrira l’utilisation de l’impression 3D et les aspects du flux de travail que les auteurs utilisent quotidiennement dans leur pratique. Du prototype aux guides chirurgicaux pour des prothèses fixes et amovibles, les auteurs présentent des cas cliniques où l’impression 3D a permis de faire des progrès dans l’amélioration des procédures cliniques. Des exemples supplémentaires d’impression 3D seront discutés, y compris des challenges cliniques.
Travaux pratiques : impression 3D en pratique clinique (logiciel, matériel, impression et prothèse finale)
 

Pour lire l'intégralité de cet article Dentoscope n°214, connectez-vous à votre espace ou abonnez-vous gratuitement ici.