Assistant dentaire de niveau 2 : lettre au ministre

lettre

© Portra - iStock

Le président de l’association Dentéon Santé a adressé une lettre ouverte à Olivier Véran pour la création d’un métier proche de celui d’hygiéniste défendue par plusieurs instances de la profession.

Edmond Binhas, président de l’association Dentéon Santé, a adressé une lettre ouverte au ministre de la Santé Olivier Véran pour la création du statut d’assistant dentaire de niveau 2. « Nous constatons d’importantes difficultés dans l’exercice du métier des chirurgiens-dentistes », indique en introduction le praticien. « Nous vous demandons aujourd’hui de réactiver sa création face à l’urgence de la situation sanitaire française », poursuit-il. « Vous comprendrez que cette création constitue un enjeu majeur pour la santé publique de nos concitoyens », argue le praticien.

Le déficit de chirurgiens-dentistes dans certaines zones constitue pour le président de l’association Dentéon Santé un argument en faveur de la création de ce métier qui permettrait de « confier certains actes à du personnel qualifié sous la responsabilité du chirurgien-dentiste ». Il souligne que « la difficulté pour obtenir un rendez-vous dans des délais raisonnables contribue à creuser les inégalités dans l’accès aux soins sur l’ensemble du territoire ». Le Dr Edmond Binhas rappelle que la création de ce métier a été acceptée par la profession (l’ADF, le conseil national de l’Ordre et les syndicats).

Le diplôme d’assistante dentaire qualifiée de niveau 2 est un dossier qu’avait notamment porté l’Ordre national des chirurgiens-dentistes auprès du ministère de la Santé, l’an dernier. Il s’apparente à celui d’hygiéniste, métier axé sur l’hygiène et la prophylaxie reconnu et développé dans plusieurs pays d’Europe, tels l’Espagne, la Suisse, l’Allemagne, le Royaume-Uni et le Danemark.
 

A.T