Prendre en charge les patients en toute sécurité

Haute autorité de santé

La HAS a élaboré des Réponses rapides en concertation avec les représentants de la profession et l’Ordre des chirurgiens-dentistes pour cadrer la reprise des soins, post-confinement.

Le document Mesures et précautions essentielles lors des soins bucco-dentaires après le déconfinement passe en revue les champs à repenser afin notamment de tenir compte des mesures barrières et identifie les principaux points de vigilance.

Reprendre contact avec le patient

Il convient dans un premier temps que les chirurgiens-dentistes puissent informer leurs patients des nouvelles modalités de fonctionnement du cabinet dentaire et des implications du contexte épidémique sur les soins. Une évaluation du patient à partir d’un questionnaire devra être faite préalablement au soin afin de déterminer le profil du patient vis-à-vis du Covid-19.

Quatre groupes de patients ont été définis afin de pouvoir sécuriser la prise en charge des patients :

groupe A, les patients ne présentant pas de symptôme évocateur de Covid-19 et ne répondant pas aux critères des groupes B, C et D ;

groupe B, les patients ne présentant pas de symptôme évocateur de Covid-19, sans contact à risque mais à risque de développer une forme grave du Covid-19 ;

groupe C, les patients sans symptôme évocateur de Covid-19 mais en contact avec une personne contaminée Covid-19 (patients en quatorzaine) ;

groupe D, les patients contaminés par le Covid-19 ou présentant des symptômes évocateurs de COVID-19 non encore testés (patients en isolement).

Le document définit le type de soins réalisables sur les patients en fonction de leur profil. La HAS souligne qu’il n’est pas pertinent de réaliser un test de diagnostic RT-PCR systématique à tous les patients avant un rendez-vous au cabinet dentaire. Par ailleurs, elle rappelle que les tests sérologiques ne permettent pas de statuer sur la contagiosité de la personne.

Réorganiser les locaux

La salle d’attente devra faire l’objet d’un réagencement (limitation du nombre de places assises, mise à disposition de gel hydroalcoolique, retrait des revues ou jouets, par exemple). Les praticiens sont invités à alterner leurs rendez-vous entre deux fauteuils de soin, lorsque cela est possible. Des procédures rigoureuses de désinfection devront être mises en place. Par ailleurs, il convient d’être attentif au traitement de l’air compte tenu des aérosols générés par les actes de soins dentaires. Des préconisations en matière d’aération sont édictées en fonction de la présence en salle de soins de fenêtres ou pas, de l’utilisation de climatiseurs ou d’épurateurs d’air. Le personnel du cabinet dentaire doit être informé de cette nouvelle organisation et y être formé.

Se protéger et protéger les patients

Avant toute reprise d’activité, il convient de faire un point sur l’état de santé du praticien et des membres de l’équipe au regard du Covid-19. Les conditions de la reprise d’activité sont évaluées avec la médecine du travail. De plus, l’équipe du cabinet dentaire devra s’assurer de disposer de tenues et équipements de protection individuelle adaptés à chaque situation et être attentive au respect des mesures de d’hygiène personnelle (ongles courts, avant-bras dégagés, etc.). Des procédures spécifiques au Covid-19 (type de matériels à utiliser de préférence, traitements médicamenteux, etc.) complètent les mesures habituelles de prévention du risque infectieux au sein des cabinets dentaires.

Document à télécharger sur : https://www.has-sante.fr/ jcms/p_3184961/fr/mesures-et-precautions-essentielles-lorsdes-soins-bucco-dentaires-apres-le-deconfinement