Agressions contre les médecins en 2010

Agressions contre les médecins en 2010

Il y a eu 920 actes recensés l'an passé, contre 512 en 2009, ce qui multiplie pratiquement par deux le taux de victimisation qui passe de 0,26 à 0,46.

Plusieurs départements se détachent par la fréquence des agressions relevées : la Seine-Saint Denis (79 contre 54 en 2009), le Nord (70 contre 22), le Val d'Oise (79 contre 31), l'Isère (39 contre 26), le Val-de-Marne (35 contre 22) ou le Rhône (34 contre 15). A l'inverse, il semblerait qu'il fasse bon exercer dans la Creuse (1 agression en 2010 contre 6 en 2009), en Corrèze (1 contre 1) ou dans les Alpes de Haute-Provence (1 alors qu'il n'y en avait pas eu en 2009)… Les médecins généralistes sont les plus fréquemment visés : 62 % des agressions en 2009 et en 2010 les concernent. Alors que les femmes médecins représentent 40 % de la population de référence, elles représentent 37 % des victimes en 2009 mais 43 % en 2010.