Site internet : en avoir ou pas ? Les conseils pour décider et ne pas se tromper

 
Site internet : en avoir ou pas ? Les conseils pour décider et ne pas se tromper

À quoi peut bien me servir un site Internet ? Cette question, de nombreux praticiens se la pose régulièrement. Pourtant, un site bien pensé peut constituer un atout indéniable pour votre cabinet et apporter une vraie valeur ajoutée au patient. À condition d’observer quelques règles incontournables.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes ! Sur les plus de 25 000 cabinets dentaires que compte la France, seuls environ 5 000 disposent d’un site Internet. C’est loin, très loin derrière la plupart de nos voisins qui seraient pour certains, comme la Grande-Bretagne ou l’Allemagne, connectés à plus de 80 %. Alors, pourquoi ce retard ? Qu’est-ce qui fait que vous êtes encore si nombreux à vous poser la question de la pertinence de la présence de votre cabinet sur Internet ?

« De nombreux praticiens n’en voient tout simplement pas l’intérêt. Leur patientièle est déjà bien établie et ils savent qu’ils n’ont pas le droit de faire de promotion ni de prospection », explique Vincent Laury, Président fondateur de la société Land, spécialisée dans les solutions informatiques pour le secteur dentaire. « Pour d’autres il s’agit seulement de concevoir un site Internet à leur image, affichant des informations techniques sur leur pratique, et s’adressant plus à leur confrères, qu’à leurs patients. » Alors, un site Internet, pourquoi pas. Mais pour dire quoi ?

Mieux informer le patient, c’est gagner du temps

« Un site Internet doit s’adresser avant tout au patient », poursuit Vincent Laury. Ce qui intéresse ce dernier c’est de savoir « où, quand, comment, combien, et est-ce que ça fait mal ? » On pensera donc à indiquer les informations de contact et d’accès, les horaires d’ouverture, les types de soins pratiqués, les informations médicales et éventuellement les honoraires, même si ce dernier point divise nombre d’entre vous.