Suivre son intelligence émotionnelle

Suivre son intelligence émotionnelle

Les cabinets qui souhaitent augmenter leur rentabilité ne savant pas (ou n’osent pas) engager un travail de fond sur les talents émotionnels… qui relèvent pourtant d’une approche globale des performances économiques de la structure !

L’intelligence émotionnelle est tout ce que ne mesure pas le Q.I. Elle est l’ensemble des capacités liées à la reconnaissance et à la gestion des émotions. Ce nouvel outils dans la panoplie des approches en management, s’appuie sur l’importance de développer (ou d’améliorer) la qualité du climat émotionnel qui existe au sein de l’entreprise. !

Par pragmatisme toujours car la mature des émotions des employés a un impact sur la productivité de la structure. La compréhension des émotions (faire la différence entre joie et fierté, entre agacement et colère, etc.) savoir les distinguer et les nommer aide à les gérer plus efficacement… pour soi comme pour les autres. Un autre exemple des avantages d’écouter son intelligence émotionnelle est que l’émotion et la raison sont inséparables : en l’absence d’émotions, les décisions ne peuvent pas être bonnes et inversement, ceux qui se laissent guider par leurs émotions prennent, sans le savoir, de bonnes décisions.

Voir l’article complet « Suivre son intelligence émotionnelle » dans Indépendentaire numéro 94.