Comment annuler un rendez-vous ?

Comment annuler un rendez-vous sans provoquer de réaction négative de la patientèle et rompre la relation de confiance patient/praticien ? Marche à suivre.

Les assistantes dentaires interrogées pour le besoin de cet article le reconnaissent, pour avertir leurs patients d’annulation, les réponses se résument à ceci : « J’explique au patient que le docteur a eu un cas de force majeur et puis c’est tout ». « On s’excuse bien sûr, mais ils doivent comprendre ». « Vous imaginez bien que si le chirurgien annule ce n’est pas par plaisir, mais par obligation ». Ou bien encore « n’ayant rien préparé, j’excuse le praticien et j’essaie de trouver au plus vite un autre rendez-vous ». Ces attitudes vous étonnent ? Les praticiens admettent difficilement les personnes qui se décommandent au dernier moment… mais ont parfois tendance à adopter la même attitude à leur égard lorsqu’une situation d’urgence se présente. « Cela dépend essentiellement de la façon dont la chose est présentée au patient, explique le Dr Edmond Binhas qui a crée en 1997 un groupe qui porte son nom dont la mission est d’accompagner le praticien dans la gestion de leur cabinet dentaire. Si vous partez du principe que le patient a de toute façon besoin de vous, vous vous trompez. Il s’agit de la pire façon d’aborder cette problématique. De même, s’il s’agit d’un appel effectué dans le feu de l’action, à la va-vite et sans empathie pour le patient, celui-ci peut très bien (à juste titre) se braquer et être mécontent. Vous prenez le risque alors d’avoir l’image d’être toujours dépassé. Ce qui, au passage, est le pire service que l’on puisse rendre à un cabinet (même si vous êtes effectivement débordé !).

En savoir plus dans l’article complet « Comment annuler un rendez-vous ? » dans Indépendentaire n°117 d’avril 2014