Accord d’intéressement : quels intérêts pour le salarié et l’employeur ?

 
Accord d’intéressement : quels intérêts pour le salarié et l’employeur ?

Mécanisme d’intéressement salarial bénéficiant de larges exonérations, l’accord d’intéressement semble, sur le papier, être un merveilleux outil de gestion du personnel. Qu’en est-il réellement ?

La loi définit les accords d’intéressement comme un mécanisme facultatif ayant pour objet d’associer collectivement les salariés aux résultats ou aux performances de l’entreprise.

Il résulte d’un accord au sein du cabinet entre l’employeur et les salariés (ou leur représentant) et consiste en un versement aux salariés bénéficiaires de sommes d’argent : les primes d’intéressement.

Cet accord doit notamment prévoir la durée de l’accord, les modalités de calcul et les dates de versements. A ne pas confondre avec le régime de participation aux résultats de l’entreprise, obligatoire pour les entreprises de plus de 50 salariés.