Performant et serein grâce aux tableaux de bord

 
Performant et serein grâce aux tableaux de bord

Il ne suffit pas d’enchaîner les rendez-vous pour garantir la santé économique de son cabinet. Seul un suivi régulier d’indicateurs va permettre de contrôler la rentabilité de votre petite entreprise.

Tout au long de vos études, vous avez parlé pendant des semestres entiers d’anatomie bucco-faciale, de traitement des gingivites ou des caries mais jamais de la gestion d’un cabinet dentaire. Il faut l’avouer, vous vous définissez avant tout comme un professionnel de santé et êtes souvent un peu réfractaire aux chiffres. Pourtant, sans suivi de votre activité, de vos entrées et sorties financières, vous naviguez à vue ! Quelques tableaux de bord bien choisis vous permettraient de connaître l’évolution de votre activité et d’être plus perspicace, performant et serein dans vos décisions.

1 - Comprendre ce qu’est un tableau de bord

Le tableau de bord de votre voiture vous donne des indications sur votre conduite : votre vitesse, votre niveau d’essence et vous alerte en cas de défaillance des freins ou d’un manque d’huile. Un tableau de bord lié à votre activité professionnelle fonctionne sur le même principe : c’est un instrument d’aide à la décision pour piloter votre entreprise. « Le tableau de bord permet d’avoir des informations en temps réel, de suivre l’activité de votre entreprise et de faire des ajustements si besoin », confirme Aurélie Boisfard, experte comptable chez Orcom à Lieusaint (77).

2 - Déterminer les indicateurs à surveiller

Que voulez-vous contrôler ? C’est la première question à se poser. Vous souhaitez analyser le type d’actes que vous pratiquez : soins, prothèses, implants avec l’idée de vous spécialiser ? Vous avez besoin de suivre le nombre de patients pour ne pas dépasser un certain nombre de nouveaux patients par an ? Vous avez investi dans du nouveau matériel, rénové vos locaux et vous avez surtout besoin d’avoir un tableau de bord financier, avec un état régulier de vos entrées et sorties ? « Attention à ne pas multiplier le nombre d’indicateurs, met en garde Aurélie Boisfard. Déterminez vos priorités, ne vous dispersez pas, sans quoi vous serez vite découragés ! »

Claire Manicot

Pour lire l'intégralité de cet article Solutions Cabinet dentaire n°6, abonnez-vous ici ou connectez-vous à votre espace