Vers quoi se tourne le dentaire ?

STRATÉGIE


Solutions Cabinet dentaire vous invite dans le futur et identifie cinq domaines de la profession en mutation profonde.

Pour se positionner dans les années à venir, il est utile de savoir quelles sont les transformations en cours dans le métier. Informé de ces changements, il vous appartient de projeter votre exercice dans les décennies futures. Car une chose est certaine, l'Histoire n'attend pas les retardataires.

1- Vers un regroupement des plateaux techniques

La nouvelle nomenclature en a été une illustration : la tendance est au plafonnement des tarifs. Parallèlement les coûts des plateaux techniques et la concurrence augmentent. Pour faire face à cette équation, les praticiens n'hésitent plus à se regrouper pour mutualiser leurs moyens mais aussi leurs compétences. Une tendance qui ne fait que se renforcer et qui pourrait bouleverser la valeur à la revente des petits cabinets de ville dans les années à venir. Nombre de chirurgiens-dentistes en début de carrière (ou épuisés par le poids des charges) appréhendent les regroupements sous l'angle de la réduction des charges : à plusieurs... on divise le coût de la secrétaire, de l'immobilier, du Cerec, etc. Effet parallèle, l'offre de soins du cabinet s'élargit et séduit une nouvelle patientèle. Le Grall pour certains étant de parvenir à réunir sur un même espace des praticiens aux expertises complémentaires. Attention, tout de même de ne pas créer une structure qui serait perçue comme une clinique dentaire impersonnelle qui annihilerait la relation de confiance acquise entre les praticiens et leurs patients.

2- Le numérique devient un levier de croissance

L'équipement numérique d'un cabinet dentaire représente un coût non négligeable mais il crée aussi des opportunités de croissance. Une imagerie 3D améliore l'identité du cabinet ainsi que votre efficacité. Présenter un cliché 3D au patient offre les conditions d'une meilleure communication et facilite par conséquent la prise de décision, avec à la clef un meilleur taux d'acceptation. Une image vaut mille mots... La plupart des laboratoires sont aujourd'hui équipés en CFAO, l'envoi d'empreintes numériques permet d'optimiser les délais, la reproductibilité et la qualité des traitements prothétiques. Et pour ceux qui veulent aller plus loin, une usineuse couplée avec un scanner intra-oral permet la production de prothèses unitaires dans des délais très courts avec une forte rentabilité. Le passage à la prise d'empreinte numérique entraîne une réduction des charges indirectes ou cachées : suppression des coûts liés à la préparation et expédition de l'empreinte, diminution du coût de réalisation et suppression du coût de la matière première. Moins de séances, c'est plus de rentabilité pour le praticien et plus de confort pour le patient. C'est aussi un moyen de se positionner face à la concurrence en se distinguant par la qualité et le confort des soins prodigués.

Pour lire l'intégralité de cet article Solution Cabinet dentaire 30, connectez-vous à votre espace ou abonnez-vous gratuitement ici.