Faut-il dire la vérité à ses salariés ? 5 conseils pour annoncer une mauvaise nouvelle

 
Faut-il dire la vérité à ses salariés ? 5 conseils pour annoncer une mauvaise nouvelle

Votre cabinet traverse une phase dificile et vos collaborateurs sentent que les choses sont sur le point de changer sans vraiment savoir de quoi il s'agit ? Voilà une problématique délicate. Devez-vous oui ou non dire la vérité ? Y a-t-il une façon de faire plus appropriée qu'une autre ?

Des difficultés rencontrées dans la gestion du cabinet, l’obligation de se séparer d’une assistante, une nouvelle politique déstabilisante liée à un partenariat naissant… La vie professionnelle est faite de ces moments cruciaux où expliquer une situation délicate et complexe à son / ses salarié(s) devient inévitable. Faut-il alors tout dire ? La transparence est-elle indispensable ? Y a-t-il une façon de faire plutôt qu’une autre ? Voici cinq conseils pour gérer au mieux ces situations souvent épineuses.

1.Éviter la rumeur

Comme dans toute entreprise, même la plus petite, quand un événement négatif et important concernant le cabinet est sur le point de se produire, les employés sentent intuitivement qu’il se passe quelque chose de sérieux. C’est ainsi que naît la rumeur. Si vous laissez cette dernière prendre de l’ampleur et circuler trop longtemps, il sera malheureusement déjà trop tard quand vous vous déciderez à annoncer la nouvelle : les salariés auront le sentiment d’avoir été manipulés en étant prévenus au dernier moment avec l’impression d’avoir été mis au pied du mur de façon injuste.