5 conseils pour un entretien annuel d'évaluation réussi

management

Souvent négligé, ce rendez-vous entre le manager et le collaborateur est pourtant un excellent outil de gestion des ressources humaines. À condition toutefois que l’exercice soit maîtrisé.

Clarifiez votre dessein

«La première chose à faire, c’est de bien identifier votre intention », conseille Régine Danet, consultante en ressources humaines et ancienne DRH. Trop souvent, l’intention est biaisée, comme lorsque le manager entend l’utiliser pour régler ses comptes.
La seule intention qui vaille quand on met en place ces entretiens, c’est : « Comment moi, qui ai la responsabilité de personnels, je vais pouvoir accompagner ces derniers pour qu’ils remplissent exactement ce que j’attends d’eux ? », formule Régine Danet. Pascaline Malassingne, enseignante et formatrice en communication/management et autrice du livre Conduire avec succès un entretien d’évaluation (éd. Eyrolles), abonde : l’objectif du manager est de trouver le moyen de « donner envie à ses collaborateurs d’avoir des compétences, d’évoluer, sinon ceux-ci tombent dans la routine et finissent par en avoir assez ».
C’est donc le désir de performance (au sens large, ce n’est pas que la rentabilité) qui sous-tend le souhait d’organiser des entretiens annuels d’évaluation au cabinet. Pour le chirurgien-dentiste/manager, il s’agit, via cet outil, d’aligner les membres du personnel sur les enjeux du cabinet, de les mobiliser, de les fédérer autour d’eux. Utilisé à bon escient, l’entretien annuel d’évaluation peut donc avoir une grande force stratégique.

Préparez l’entretien

Mener à bien ce rendez-vous demande un gros travail de réflexion en amont. Veillez à travailler dessus toute l’année. Cela vous évitera déjà de bloquer sur une erreur récente de votre salarié(e), peu représentative.
«Ce n’est pas parce que la personne s’est gamellée de façon phénoménale les deux mois précédents qu’il faut tout centrer dessus », illustre Pascaline Malassingne.

« Pour vous préparer, utilisez la "méthode du petit carnet ", avise-t-elle. Notez-y les situations - positives ou négatives - que vous repérez, la date ». En comparant avec l’entretien précédent, et en vous appuyant sur une grille d’entretien, vous serez à même de mettre en évidence les réalisations de vos salariés, de recenser les écarts par rapport aux objectifs, les causes de succès et d’insuccès, mais aussi de réfléchir à de nouveaux objectifs à leur fixer et aux moyens à mettre à leur disposition.
Incitez aussi vos salariés à y réfléchir. Informez-les tôt du lieu, de la date, de la durée de l’entretien, de son déroulé. Fournissez-leur la grille d’évaluation. Mieux vous préparerez tous deux l’échange, plus il sera constructif. À défaut, vous passerez à côté de ce moment. Si vous, manager, considérez qu’il n’y a qu’à « reprendre l’entretien de l’année précédente, réécrire pareil et faire signer », alors renoncez-y, prévient Régine Danet, car « ça ne sert à rien ». De même, si le salarié arrive le jour J sans s’être préparé, autant  « remettre l’entretien », si c’est dû au manque de temps, ou « l’annuler », si c’est dû à un manque de volonté, explique Pascaline Malassingne.
 

Pour lire l'intégralité de cet article Solutions Cabinet dentaire n°6 ,connectez-vous à votre espace ou abonnez-vous gratuitement ici