Bien intégrer un nouveau membre dans l’équipe

management

La période de recrutement a abouti sur une embauche. Comment organiser le jour J de l’arrivée du nouveau salarié ? Comment faire en sorte qu’il soit « on board ».

Pour Pierre Gouirand, Docteur en philosophie et auteur de L'accueil - Théorie, histoire et pratique (Ed. L’Harmattan), « l’accueil n’est pas forcement poser l’acte d’intégration, on peut très bien accueillir quelqu’un chaleureusement selon les règles de la politesse ou des lois antiques sans vouloir pour cela l’intégrer au groupe ou à sa famille ». Or, bien l’intégrer, c’est s’assurer qu’il remplira ses tâches au mieux et c’est le fidéliser. Selon une étude de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques (janvier 2015) 0,9% des CDI se terminent... le premier jour ! C’est dire si certains employeurs échouent dans cette mission d’intégration du nouveau salarié. Ce qui se joue dans les premiers temps est primordial : il faut beaucoup travailler la qualité du contact. « L’accueil est une chose délicate et difficile, chaque personne et chaque situation est particulière. L’important est de reconnaître la valeur de la personne que l’on reçoit et de se rendre disponible pour elle », pointe Pierre Gouirand.

Même si le manque de temps est un problème récurrent dans les cabinets dentaires, commencez par formaliser un « parcours d’intégration » commun à tous les recrutements, qui servira de conducteur à la première journée du nouveau salarié. Cela peut passer par la remise d’un livret d’accueil (qui ex-plique en quelques pages les dates et habitudes pour les réunions, formations, charte du cabinet, liste des numéros de chaque personne de l’équipe), un entretien de bienvenue (cela peut être autour d’un café), une formation aux process informatiques du cabinet (assuré par un employé déjà en place ou par le fournisseur), la visite complète du cabinet (même s’il a déjà été visité lors de l’entretien), etc. Au cabinet du Dr Guillaume Reys (Sélestat, Bas-Rhin), c'est à l'assistante dentaire déjà en poste, Charlotte Sivadier que ces missions ont été confiées. «A l'arrivée de Flora, en 2017, je lui ai lui présenté les spécificités du cabinet, le déroulement d’une journée type, la façon de remplir les fiches patients » explique-t-elle. Comme c’était son premier poste, je lui ai bien détaillé à quoi servait chaque salle, les mesures d'hygiène et d'asepsie… Puis je l'ai présenté aux patients ». Le premier jour, il est déconseil-lé de fixer au nouvel arrivant d’autres objectifs que des objectifs d'apprentissage.

Pour lire l'intégralité de cet article Solutions Cabinet dentaire n°12, abonnez-vous gratuitement ici ou connectez-vous à votre espace