Faire le tour d’un sujet

Faire le tour d’un sujet

Outil à la fois simple et efficace, le QQOQCP permet de décrire une situation en identifiant tous ses aspects essentiels : répondre à 6 questions permet d’éviter tout risque d’oubli avant de lancer un plan d’action.

Définir le plus clairement possible les modalités d’un plan d’action est une méthode imparable pour éviter l’oubli d’un élément indispensable. En effet, l’erreur par omission est l’une des erreurs basiques que tout un chacun peut commettre. Le risque est d’autant plus élevé si l’objet de l’analyse n’est pas familier ou si l’on se laisse porter par une croyance excessive sans l’avoir identifiée « mon assistante ne fait jamais d’erreur », « je ne peux pas faire mieux », etc. Cette méthode permet également d’identifier rapidement le volume et la qualité de connaissances disponibles sur un sujet très précis. Il s’agit d’initier des questions qu’on ne se pose pas au quotidien en les posant de façon systématique (démarche d’analyse critique constructive) afin de n’oublier aucune information connue.

Le pilote de la réunion – qui n’est pas obligatoirement le praticien – mène le QQOQCP. Quoi, Qui, Où, Quand, Comment, Pourquoi sont six questions simples que l’on devrait toujours se poser avant de prendre une décision. La durée de l’exercice est proportionnelle à l’importance et à la difficulté du sujet. Ne limitons pas la séance dans le temps, elle doit aboutir à l’objectif visé. Bien évidemment, l’exercice est limité pour les cabinets n’employant qu’un(e) salarié(e). Quelques mots résumant le problème sont affichés sur un mur ou écrit sur un paper-board face aux salariés qui s’exprimeront sans jugement ni retenue.

Voir l’article complet « Faire le tour d’un sujet » dans Indépendentaire n°101 d’octobre 2012.