Savoir échouer… mode d’emploi

Savoir échouer… mode d’emploi

Le Dr Marc Bert vient de publier aux éditions EDP Sciences Comment « louper » un implant ou les clés de l’échec en implantologie, l’occasion pour revenir avec lui sur les conditions à réunir pour échouer dans un entretien exclusif accordé à Indépendentaire.

Spécialisé dans la gestion des complications, expert judiciaire, le Dr Bert a fait sienne la citation des Shadocks qui dit « En essayant continuellement, on finit par réussir. Donc : plus ça rate, plus on a de chances que cela marche » ! Non sans humour, un sens de la formule qui fait mouche, le Dr Bert qui pratique l’implantologie « depuis toujours », avoue avoir rencontré une succession d’échecs « aussi bien personnels que professionnels ». Morceau choisi de la rencontre…

Indépendentaire : Quelle a été la genèse de cet ouvrage ?

Dr Marc BERT : Dans mon livre, j’apporte toute mon expérience sur la manière d’obtenir, et à coup sûr, un échec en implantologie dentaire. Contrairement à d’autres qui semblent ne jamais avoir connu d’échecs (mais quel est leur secret peut-on légitimement se demander… à part le mensonge ?), je tiens dans ce clin d’œil de fin de carrière à remettre les pendules à l’heure. Mon premier ouvrage abordait, d’une autre manière, l’échec (il y a 20 ans déjà), puis en 2006 j’ai récidivé avec un nouveau titre sur la gestion des complications. Rien n’est plus agaçant, à mon sens que les grands conférenciers qui évoquent des cas superbes de complexité et de technicité sans jamais parler de leurs difficultés… Ce sont d’elles que l’on apprend le plus, et ce sont elles qu’il faut savoir appréhender. Et comme elles se produisent dans 3 % des cas, lorsqu’elles arrivent, comment réagir ? C’est ce que les conférences taisent le plus souvent, à tort à mon sens.