Comment intégrer un nouveau salarié dans une équipe ?

alt

C’est fait, vous avez enfin trouvé la personne qui va pouvoir libérer votre assistant(e) dentaire du téléphone et vous épauler – vraiment – au fauteuil, mais comment être certain que cette nouvelle embauche ne vienne pas rompre l’équilibre durement acquis ? Pistes de réflexion.

Youpi ! Après l’« épreuve » du recrutement (pendant lequel nous avons bien évidemment pris le temps de présenter les candidats au personnel présent), un nouveau salarié occupe enfin ce poste d’assistante dentaire resté vacant bien plus longtemps que désiré. Attention, le travail est loin d’être terminé… Après le recrutement vient le temps du – difficile – processus d’intégration.

L’accueil d’une nouvelle salariée, préalable à l’intégration, devrait occuper une place décisive dans le processus post-recrutement : elle augure du bon déroulement de la relation employeur-employé qui suivra. Ici comme ailleurs, la première impression est déterminante et donnera le ton de la relation.

Se sentir attendu

Dès le premier jour de son embauche, la personne nouvellement recrutée doit « se sentir bien » dans son environnement de travail, dans le but qu’elle soit opérationnelle et efficace rapidement. Et nous pouvons faire en sorte de favoriser cet état.

Le stress de bien faire, d’être à la hauteur l’occupera déjà bien assez sans avoir à se demander si elle a sa place au sein du cabinet. L’accueil d’un nouveau salarié demande nécessairement des aménagements dans le cabinet ; les anticiper, c’est la meilleure façon de débuter une collaboration dans de bonnes conditions…

En savoir plus dans l’article complet « Comment intégrer un nouveau salarié dans une équipe ? » dans Indépendentaire n°108 de mai 2013.