Choisir son premier fauteuil

Le moment de choisir son premier fauteuil suscite de nombreuses questions. Est-ce bien raisonnable ? Puis-je me le permettre ? Cette décision ne se présentera que quatre ou cinq fois dans votre vie professionnelle. Conseils d’experts.

Les stratégies divergent, certains préconisent de ne pas mettre un centime dans ce qu’ils considèrent comme une « chaise améliorée » et jettent leur dévolu sur le fauteuil le moins cher du marché, d’autres mettent l’accent sur la solidité et la sobriété en équipement, qui réduit conséquemment le nombre de réparations (et donc le coût) et augmente la longévité.

Il n’est pas rare de voir dans certains cabinets même prestigieux des fauteuils de plus de 20 ans : un nouveau skaï après et ces fauteuils retrouvent une deuxième (voire une troisième) jeunesse. D’autres préfèrent acheter un nouveau fauteuil dès que le leasing du précédent est achevé. Certains enfin décident de mettre les moyens dans cet outil de travail et d’exploiter à fond les avantages de la technologie, les innovations et les nombreux avantages proposés par des constructeurs qui rivalisent de créativité.

Est-ce bien raisonnable ?