Salle de chirurgie et implantologie : les règles à respecter

 
Salle de chirurgie et implantologie : les règles à respecter

L’installation d’une salle de chirurgie dentaire exige de respecter d’un certain nombre de normes, notamment sanitaires, tout en mettant en place une organisation matérielle ergonomique. Indépendentaire vous dit tout ce qu’il y a à savoir sur la question.

Dans un guide édité en 2006, la direction générale des soins (DGS), estimait que « la pratique de la chirurgie implantaire ne paraît pas nécessiter les conditions d’asepsie d’une salle d’opération. » Plusieurs auteurs de ce rapport indiquaient qu’il était toutefois « souhaitable de disposer d’une salle particulière pour ce type d’actes. La chirurgie peut être réalisée dans un cabinet dentaire dans les conditions d’hygiène et d’asepsie conformes aux règles de bonnes pratiques et aux précautions standards pour un acte invasif avec projections de liquides biologiques. »

À la suite de cette publication, la Haute autorité de santé (HAS) a donc jugé nécessaire de préciser l’environnement technique minimal afin de réaliser des chirurgies de pose d’implants dans des conditions de sécurité adaptées, au sein d’un rapport paru en 2008 : « Conditions de réalisation des actes d’implantologie orale : environnement technique. »