Déménagement, mode d’emploi

organisation

Votre parcours professionnel vous amènera peut-être un jour à déménager votre cabinet : pour vous agrandir, vous moderniser ou changer de ville, de département, voire de région. Une fois votre nouveau local choisi, et afin d'adoucir le gros stress du jour J, rappel de quelques impondérables.

1. Le crier sur tous les toits !
Contacter l'Ordre et la CPAM

Dès lors qu'il y a changement d'adresse (même si c'est dans la même ville), il faut en avertir le conseil de l'Ordre. Et ce, avant le déménagement, insiste-t-on à l'Ordre de Côte-d'Or, et par écrit avec accusé de réception. « Sinon on ne peut pas les identifier, ni les aider dans leurs démarches ». C'est en effet le Conseil qui transmet l'information à la Caisse primaire d'assurance maladie.
 
Si vous changez de département, vous devez d'abord demander l'inscription à l'Ordre du département de votre nouveau local, puis demander la radiation à votre Ordre correspondant actuel. Votre dossier se trouvera alors en période de « transfert administratif » de maximum trois mois pendant lesquels ni radié, ni enregistré, vous ne serez en tout cas pas perdu dans la nature.

Les assitantes dentaires, quant à elles, doivent informer l'Agence régionale de santé de tout changement de leur situation professionnelle dans un délai d'un mois. Elles devront donc avertir l'ARS du changement d'adresse de leur cabinet (même s'il reste dans le même département) et se verront attribuer un nouveau numéro ADELI. Le numéro RPPS (Répertoire partagé des professionnels de santé) des chirurgiens-dentistes, lui, reste le même puisque unique et pérenne.
 
« Ces démarches se font sans grande difficulté, se souvient C.C, assistante chef d’un cabinet auvergnat. Beaucoup d'entre elles ont été réalisées via les portails internet des différents organismes ». C'est généralement le cabinet de gestion comptable qui s'en charge. Il est vrai que lorsque le déménagement se fait dans la même... rue, en plein centre-ville de Clermont-Ferrand, ça simplifie les choses.
 
URSSAF + Caisse de retraite

Vous devez également prévenir l'URSSAF de votre changement d'adresse. L'organisme vous donnera un nouveau numéro SIRET.
Votre caisse de retraite (qu'il s'agisse de la CARPIMKO, de la CARMF...) devrait être informée automatiquement par l'URSSAF. Mais un petit coup de fil à votre caisse pour vous assurer que le changement a bien été effectué ne coûte pas grand-chose et permet d'être tranquille sur ce point rapidement.
 

Pour lire l'intégralité de cet article Solutions Cabinet dentaire n°16, abonnez-vous ici ou connectez-vous à votre espace