« La perception des patients sur l'hygiène a changé »

avis d'expert

Christian Stempf, Hygiene adviser dans l'industrie du secteur médcial.

Les standards d'hygiène dans les cabinets dentaires sont-ils de plus en plus élevés ?
Pas plus aujourd'hui qu'il y a dix ans ! Pour rappel, la fiche pratique concernant le traitement des dispositifs médicaux réutilisables ainsi que le guide de prévention lié aux soins en chirurgie dentaire et en stomatologie font référence depuis de nombreuses années.

Ce qui évolue, c'est la perception des patients sur l'hygiène dans le cabinet dentaire, le niveau de conscience et de professionnalisme des chirurgiens-dentistes et l'exigence de l'état sur l'hygiène qui demande aux ARS de contrôler les cabinets dentaires. La technicité des appareils a également évolué, afin d'automatiser et de sécuriser des tâches préalablement manuelles.

Les praticiens sont-ils suffisamment formés ?
Oui, et la chaine d’hygiène est pour la plupart du temps gérée par les assistantes, qui sont de mieux en mieux formées sur cette problématique, mais reste sous l'entière responsabilité juridique du praticien.

Quel équipement a minima un cabinet doit avoir pour lutter contre les IAS ?
En ce qui concerne la chaine d'hygiène : Bac de prédésinfection et produits pré-désinfectants ayant les normes NF EN 13727, NF EN 14561, NF EN 13624, NF EN 14562 et NF EN 14476, une soudeuse et un autoclave classe B avec traçabilité. Fortement recommandé également, un bac à ultrasons pour faciliter l'étape du nettoyage manuel ou automatique dans un laveur-désinfecteur, ainsi qu'un automate de nettoyage pour les PID.