Organisation

Limiter les risques de pathologie veineuse

Limiter les risques de pathologie veineuse

Une femme sur deux et un homme sur quatre se plaignent d’avoir les jambes lourdes. La station debout à la chaleur aggrave ce phénomène à surveiller car il est le premier symptôme de la maladie veineuse. Explication de la phlébologue Pascale Rambaud-Bastien.

Lire la suite...

Paro/implanto : la gestion des séances longues

Paro/implanto : la gestion des séances longues

La sédation vigile pour les actes en cabinet renforce la sécurité sanitaire et améliore le confort du patient en réduisant son stress. Cette pratique fait également gagner du temps tout en évitant l’anesthésie générale en hospitalière.

Elle intervient en complément d’une anesthésie locale classique. Le patient perd conscience de tout ce qui se passe au cours de l’acte mais il garde tous ses réflexes de protection : il avale, parle, tousse.

Lire la suite...

Peut-on interrompre légalement les soins ?

alt

La toxicité des relations entretenues avec les « sales cons » rend nécessaire l'acte de s'en débarrasser... mais peut-on éloigner les patients revêches de nos cabinets en toute légalité ?

Le fondement de notre profession est basé sur la confiance qui existe entre les patients et leurs praticiens. Que ce soit parce qu’ils ont été guidés sur les recommandations d'un autre patient ou qu'ils s’adressent à nous par le fait du hasard, les personnes qui décident de poursuivre des soins et des prothèses complexes dans notre cabinet doivent s’en remettre à nous. Pour cela, doit exister une confiance aveugle entre les uns et les autres. Confiance sur le diagnostic, sur l’objectif thérapeutique, sur la qualité de soins et sur la valeur de nos prothèses pour le patient. Confiance sur le suivi des soins et des séances ainsi que sur le paiement des honoraires pour le praticien. Du début des soins jusqu’à la conclusion du traitement, par la pose des prothèses, ce principe de confiance régit les relations patient/praticien. Il arrive cependant que le déroulement des rapports entre les uns et les autres ne soit pas aussi idéal.

Lire la suite...

Comment se prémunir des TMS ?

Comment se prémunir des TMS

A retrouver dans Independentaire n°92 , novembre 2011

12% des chirurgiens-dentistes souffrent de troubles musculo-squelettiques permanents et 53% de douleurs occasionnelles, avec par ordre d’incidence les jambes, le dos et les oreilles (bruits intenses). Comment faire pour améliorer l’ergonomie de ses conditions de travail et limiter les pathologies professionnelles ?

Lire la suite...

Où s'installer ?

Où s'installer ?

Pour une création ou un déménagement, la question de l'emplacement se pose immanquablement au praticien qui veut mettre toutes les chances de son côté pour réussir… Dans un contexte où la démographie professionnelle reste très avantageuse pour les chirurgiens-dentistes, la question de l'adresse vaut-elle (encore) d'être posée ?

Nous sommes à la veille de l'an 2000, à Bordeaux. Le Dr Franck Pourrat apprend que la première phase des travaux du tramway va commencer ouvrant un gigantesque chantier dans le centre-ville où son cabinet d'orthodontie est installé…

Lire la suite...