Mettre la chance de son côté, comment forcer le hasard

Cinq mots suffisent à résumer l’idée principale du dernier ouvrage de Christian Bourit, La Vibration du bonheur : le semblable attire le semblable. Mais si la formule est simple, son application demande une remise en cause de son mode de fonctionnement et souvent un changement radical de ses réflexes intellectuels et psychologiques. Explications.

« Nous sommes tous des êtres vibratoires, explique le Dr Christian Bourit, chirurgien-dentiste et également coach en développement personnel, dès que nous émettons une nouvelle fréquence, nous influençons les événements qui, de façon systématique, s’accordent à cette vibration comme à un diapason. » Ainsi, s’autoriser au bonheur, c’est accepter de changer de fréquence en modifiant sa façon de penser, d’agir et d’aimer au quotidien. Avec les cinq règles de vie fondamentales qu’il propose (voir encadré en page suivante), l’auteur va au-delà de la célèbre loi d’attraction. La loi d’attraction ? Elle est, selon lui, « une des lois universelles intangibles de la vie. Qu’un grand nombre d’êtres humains l’ignorent, ou même que certains la réfutent, ne change absolument rien au fait qu’elle existe : nous attirons dans notre vie, et ce, de manière infaillible, les choses auxquelles nous accordons notre attention. » Et si tout vibre dans la création, y compris nos pensées, il est donc primordial de commencer par s’assurer que notre esprit est toujours orienté vers ce que nous voulons et non le contraire. « Chaque fois que surgit une pensée négative et stressante, il faut changer notre alignement vibratoire en donnant notre attention à ce qui nous apporte de la joie pour vibrer à la fréquence du bonheur » assure le praticien.

Ne pas être prisonnier de vibrations négatives

L’exercice du métier de chirurgien-dentiste doit faire face à des difficultés, notamment d’ordre psychologique. Stress, sentiment de solitude ou perte de confiance nourrissent parfois des états émotionnels qui affectent et fragilisent le praticien. D’où l’importance pour Christian Bourit, de savoir concilier exercice professionnel et réalisation de soi. « Il faut ramener les patients au centre de notre activité et éviter de tomber dans des pièges qui consistent à porter une attention trop forte au chiffre d’affaires ou à des choix purement stratégiques concernant le développement du cabinet. Si nous sommes prisonniers de vibrations négatives, il ne sert à rien d’attendre qu’épanouissement et prospérité arrivent. Il est d’ailleurs parfois plus productif de lever le pied pour se recentrer émotionnellement que de travailler 15 heures par jour ! »

Les règles de vie fondamentales du bonheur appliquées au cabinet dentaire

Actuellement en préparation d’un séminaire sur le bonheur à l’attention des chirurgiens-dentistes, Christian Bourit décline ses règles fondamentales sur la vibration du bonheur au prisme de la réalité des cabinets dentaires…

En savoir plus dans l’article complet « Mettre la chance de son côté, comment forcer le hasard » dans Indépendentaire n°115 de février 2014