Quel est votre patient idéal ?

Indépendentaire a élaboré une typologie des patients actuels, leurs attentes, leurs modes de fonctionnement, afin de vous aider à mieux les comprendre et anticiper leurs réactions (voir les numéros d’avril à octobre 2013).

Les témoignages apportés à la rédaction ont aussi permis d’esquisser le portrait du patient idéal… florilège :

Il nous fait confiance

« Le patient idéal, c’est un patient qui, lorsqu’il a un traitement difficile à faire, comprend notre problématique, nous fait confiance et se rend disponible. »

Bernard Touati, Paris

Il est ponctuel

« Le patient idéal, c’est une personne qui accepte un rendez-vous à la date et heure choisies par la secrétaire, qui se présente 15 minutes avant l’heure de son rendez-vous afin de remplir son questionnaire médical, et qui à sa lecture ne comporte aucune contre-indication à des soins dentaires. Sa bouche est simple, sans pathologies aiguës, ni infection, sans douleur, le tout étant de nous faire vivre correctement et d’appliquer tout notre art au plus juste de nos connaissances, l’absolu idéal ! »

Alain Brousse, Nogent-sur-Oise

Il ne nous épuise pas

« Il n’y a pas de patient idéal, mais j’ai une profonde aversion pour les patients qui arrivent pleins de certitude parce qu’ils ont lu une revue sur le dentaire et qui, méfiants à l’extrême, vous demandent de justifier chacun de vos gestes thérapeutiques. Expliquer oui, justifier non. »

X.R.

Il n’a jamais mal

« Le patient ou patiente idéal pour moi est celui qui arrive toujours au bon moment, ni trop en avance, ni en retard avec toujours un petit sourire amical pour mon assistante. Qui est tellement en confiance qu’il lui arrive de s’endormir pendant une séance d’une heure de dévitalisation sur une molaire. Qui comme par hasard ou par chance n’a jamais mal, n’a pas envie de cracher toutes les 10 secondes et surtout ne passe pas 3 heures pour convenir d’un prochain rendez-vous, voyant qu’il n’était pas tout seul dans la salle d’attente.

Patrick Solera, Toulouse

Il remercie

« Pour moi, Émilie la patiente idéale est une patiente qui arrive à l’heure à son rendez-vous, me prévient si elle ne vient pas, qui, quand je lui demande comment elle va, me répond : “Très bien et vous-même ?”, qui ne me dit pas qu’elle déteste venir chez le dentiste ou quelque chose dans le genre, qui est facile à soigner et qui me dit : “Merci” quand la séance est terminée. »

Hubert Blouet, Lanester

L’intégralité de la typologie à découvrir dans Indépendentaire