Cabinet

Les entretiens de recrutement

Les entretiens de recrutement

Le but de l’entretien est d’évaluer, de façon plus approfondie, une personne que l’éloquence de son CV nous a amenés à présélectionner. Comment déceler, en un temps limité, l’essence et la personnalité profonde de quelqu'un?

L’art de l’entretien est de savoir déjouer les faux-semblants et de dépasser les premières impressions pour connaître, au-delà des apparences, la personnalité profonde de cette personne. L’idéal, pour cela, serait de voir et d’entendre au-delà des gestes et des mots… Voici quelques conseils pratiques : une bonne oreille, un sens de l’observation aiguisé, de la considération, beaucoup d’exigence et le tour est joué… L’entretien de recrutement a pour but d’évaluer différents critères. Au-delà des seules compétences techniques, la motivation, le degré d’autonomie, la personnalité, le sens d’initiative d’une personne sont autant de garanties que notre future relation professionnelle ne sera pas source de déconvenues.

Lire la suite...

Couvrir un risque plutôt qu’en prendre (pour soi et le personnel)

Couvrir un risque plutôt qu’en prendre (pour soi et le personnel)

Parce que la souscription à une mutuelle impute de plus en plus les revenus du ménage, la négociation collective dans le cabinet représente un avantage social à proposer à ses salaires.

Lire la suite...

Il faut vivre à l’IS et mourir à l’IR…

Il faut vivre à l’IS et mourir à l’IS

La détention des locaux professionnels en démembrement de propriété permet de combiner deux régimes d’imposition : l’option IS pendant la phase d’investissement et l’option IR au terme de l’opération immobilière.

Lire la suite...

Comment annoncer une mauvaise nouvelle ?

Comment annoncer une mauvaise nouvelle ?

C’est l’évidence comme marcher sur des œufs… la transmission d’un message qui n’est pas le bienvenu peut pourtant être facilitée en observant quelques règles aisément applicables. Ce sont celles notamment que pratiquent des médecins de l’âme humaine, les psychologues.

Lire la suite...

Limiter les risques de pathologie veineuse

Limiter les risques de pathologie veineuse

Une femme sur deux et un homme sur quatre se plaignent d’avoir les jambes lourdes. La station debout à la chaleur aggrave ce phénomène à surveiller car il est le premier symptôme de la maladie veineuse. Explication de la phlébologue Pascale Rambaud-Bastien.

Lire la suite...

Suppression de la taxe professionnelle : quelles conséquences pour les cabinets ?

Suppression de la taxe professionnelle : quelles conséquences pour les cabinets ?

Au 1er Janvier 2010, la taxe professionnelle a été remplacée par la Contribution Economique et Territoriale (CET), composée de la CFE (cotisation foncière des entreprises) et de la CVAE (cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises).

Lire la suite...

Le découvert bancaire professionnel : un fonds de secours

Le découvert bancaire professionnel : un fonds de secours

Découverts conjoncturel, stable ou en augmentation… Plusieurs solutions bancaires sont envisageables. Le découvert bancaire professionnel, destiné aux professions libérales, est une possibilité d'endettement dans laquelle le praticien pourra puiser suivant ses besoins.

« Chaque année, j'ai 5000 euros de frais bancaires, 3000 de découvert mensuel pour un chiffre d'affaires de 130 000 euros et 7 000 de charges. Mes décalages de trésorerie sont structurels et j'ai besoin de sécuriser le financement de ces besoins de trésorerie.

Lire la suite...

Piloter son cabinet grâce à 5 ratios pertinents

Piloter son cabinet grâce à 5 ratios pertinents

Sur les milliers de chiffres disponibles pour analyser l'activité du cabinet, seuls certains en (très) petit nombre sont suffisants pour prendre de (vraies) décisions. L'intérêt de ces ratios est de les confronter à celui de confrères (amis) ou de les comparer à ses propres ratios des années précédentes. Le but est de se familiariser avec ces chiffres pour calculer ses propres ratios régulièrement en les consignant dans un tableau de bord.

Tout dirigeant d'entreprise doit continuellement prendre des décisions : acheter, vendre, travailler plus, réduire le temps de travail, améliorer la productivité, changer de matériel…

Lire la suite...

Comment parler d’implanto à ses patients ?

Comment parler d’implanto à ses patients ?

À l’heure où les mutuelles s’emparent des remboursements implanto, où le désir de jeunesse éternelle fait rage et où les demandes de sourires plus blancs se multiplient, comment parler d’implantologie ?

Si les patients deviennent de plus en plus implanto-conscients, ils ne sont pas forcément prêts à sauter le pas. Nos patients ont-ils clairement compris ce qui allait se passer s’ils ne traitaient pas leur édentation ?

Lire la suite...

Suivre son intelligence émotionnelle

Suivre son intelligence émotionnelle

Les cabinets qui souhaitent augmenter leur rentabilité ne savant pas (ou n’osent pas) engager un travail de fond sur les talents émotionnels… qui relèvent pourtant d’une approche globale des performances économiques de la structure !

L’intelligence émotionnelle est tout ce que ne mesure pas le Q.I. Elle est l’ensemble des capacités liées à la reconnaissance et à la gestion des émotions. Ce nouvel outils dans la panoplie des approches en management, s’appuie sur l’importance de développer (ou d’améliorer) la qualité du climat émotionnel qui existe au sein de l’entreprise. !

Lire la suite...

Paro/implanto : la gestion des séances longues

Paro/implanto : la gestion des séances longues

La sédation vigile pour les actes en cabinet renforce la sécurité sanitaire et améliore le confort du patient en réduisant son stress. Cette pratique fait également gagner du temps tout en évitant l’anesthésie générale en hospitalière.

Elle intervient en complément d’une anesthésie locale classique. Le patient perd conscience de tout ce qui se passe au cours de l’acte mais il garde tous ses réflexes de protection : il avale, parle, tousse.

Lire la suite...

Apprendre à vider son sac

Apprendre à vider son sac

Savoir parler et donner la parole, savoir exprimer des critiques et entendre l’avis des autres, savoir manager avec bienveillance… Ces savoir-faire et savoir-être apportent le bien-être au travail.

Savoir exprimer ce qui doit être amélioré s’apprend. Devenons sensible et détectons les changements d’attitude chez nos partenaires de travail. Observons comme solution à tout le dialogue : le temps de parole doit être accordé à tous. Vider son sac au quotidien, c’est au final éviter de le remplir dans le temps, éviter la dérive de l’accumulation.

Lire la suite...

Comment passer en Sel ?

Comment passer en Sel

Malgré la loi de financement de la sécurité sociale pour 2009 et la soumission d’une parité des dividendes perçus par un associé de SEL aux cotisations sociales, il est toujours intéressant de passer en SEL…

En se concentrant sur l’étape du passage en SEL, notre article vous explique comment choisir entre l’apport en nature et la cession à une société d’exercice libéral. Les avantages et les inconvénients de ces deux formes de transmission de votre patientèle à une SEL sont détaillés et expliqués.

Lire la suite...

Tirez parti de vos émotions

Tirez parti de vos émotions

En cabinet ou dans la vie, qui n’a jamais eu à gérer sa colère, maîtriser sa peur, maîtriser sa joie, dépasser ses déceptions ? Comment ne plus subir ces émotions qui se passent en nous et, au contraire, les exploiter au mieux ?

Elle fait mine de vomir pour la dixième fois en levant les bras et le tronc, provoquant la chute de vos plateaux d’instruments. Vous avez rendez-vous demain avec la banque pour signer le crédit qui vous endettera pour vingt ans. Il refuse de vous payer le solde de vos honoraires prétextant avec une évidente mauvaise foi, un problème de teinte. Elle regarde votre devis en pleurant et vous explique sa vie, le chômage, les enfants, la banque... Ces saynètes sont le quotidien d’un chirurgien-dentiste ; elles sollicitent sans cesse vos émotions et obligent à « gérer » comme on dit. On est loin de l’image du praticien impassible et distant, ne faisant appel qu’au rationnel, ne sortant jamais de sa posture de professionnel de santé.

Lire la suite...

Les émotions

alt

Votre confrère pique une colère. Votre assistante angoisse de faire attendre une urgence qui se manifeste en salle d’attente. Un patient se met soudainement à pleurer en salle de soins... Ne tombez pas dans le panneau : ces expressions émotionnelles ne vous sont pas destinées. Alors restez zen.

Au sein de son cabinet, chaque praticien doit faire face au quotidien, à la tristesse, à la colère, à la peur, au dégoût, à la joie, à la surprise, et aux émotions dites secondaires : la jalousie, le désir, la honte... de ses partenaires professionnels. Pour Élisabeth Couzon, psychothérapeute et co-auteur de Les Émotions, développer son intelligence émotionnelle, une meilleure prise en compte des émotions au travail permettrait de gagner en efficacité : « On estime à 30 % l’improductivité liée à une mauvaise gestion des émotions. Il s’agit de temps perdu dans les gestions de conflits, des rumeurs ou alors à cause de l’absentéisme ou d’accidents liés au stress. » Les émotions des autres, avant qu’elles ne « débordent » et ne deviennent trop envahissantes, doivent être prises en compte par le chirurgien-dentiste manager… et donc être accueillies, comprises, « triées » et gérées.

Lire la suite...