Comment gérer l’expansion osseuse pré-implantaire ?

Le manque de volume osseux, et notamment la faible épaisseur des crêtes résiduelles, représentent un obstacle fréquent à la réhabilitation implantaire des édentements. Comment procéder pour pallier ce problème ?

Les procédures chirurgicales classiques mettent en œuvre des greffes d’apposition ou des expansions par distraction. Ces techniques délicates, bien décrites maintenant, ont l’inconvénient d’engendrer des suites opératoires assez lourdes pour le patient. L’objectif à atteindre est donc l’augmentation de l’épaisseur osseuse afin de permettre une mise en place d’implants plus simple. La technique présentée ici a pour but d’améliorer la néoformation osseuse sans apport de matériaux et en cherchant à diminuer le traumatisme opératoire. Elle est basée localement sur la stimulation concomitante de la production des protéines de stress (HSP) et des facteurs de croissance osseux (Pdgf), et sur le plan général, sur la qualité nutritionnelle lors de la cicatrisation. Éclairage.

Dr Bernard KURDYK