Prise en charge précoce de l’articulé inversé antérieur / Drs Gharbi, Chemli, Gharbi, Jamazi, Jemmali et Zaroui

 
Prise en charge précoce de l’articulé inversé antérieur / Drs Gharbi, Chemli, Gharbi, Jamazi, Jemmali et Zaroui

La prise en charge précoce de l’articulé inversé antérieur chez l’enfant exige de poser le bon diagnostic. Les clés pour réaliser le traitement de cette dysharmonie.

Dr Paul Azoulay : Vous êtes tous deux praticiens en exercice dans l’ouest de la France, qu’est-ce qui vous a incité à suivre une formation à la PPC (Prophylaxie personnalisée continue) ?

L’articulé inversé antérieur chez l’enfant bloque la croissance du maxillaire. La prise en charge précoce permet de libérer la croissance du maxillaire et de gagner de l’espace. L’abstention devant cette dysharmonie peut évoluer vers une classe III squelettique.

Le diagnostic étiologique permet de guider la prise en charge. En effet un articulé inversé peut être dû à une rétroalvéolie maxillaire ou une proalvéolie mandibulaire. La prise en charge par appareillage diffère selon l’étiologie de l’articulé inversé, et peut être, selon la dysharmonie alvéolaire, maxillaire ou mandibulaire. Nous avons choisi de présenter des cas cliniques avec articulé inversé, d’étiologie maxillaire ou mandibulaire.