Prise en charge parodontale "respectueuse des tissus"

parodontie

Présentation d’un plan de traitement axé sur l’arrêt de l’évolution de la maladie, le gain d’attache parodontale et la maintenance.

Après une anamnèse médicale, un examen clinique, des examens radiologiques et des examens complémentaires, un diagnostic parodontal précis est posé avec une évaluation du « risque parodontal » en fonction des facteurs de risque du patient. Nous proposons au patient le plan traitement suivant :

I « Arrêt » de l’évolution de la maladie parodontale

II Gain d’attache parodontale ;
  °Élimination méticuleuse des spicules de tartre supra et sous gingival par détartrage et débridement radiculaire non chirurgicale sonore et aéropolissage.
°Suppression des surcontours d’obturations et des couronnes.
°Retouches occlusales.
°Aéropolissage.

III Maintenance parodontale


I «Arrêt» de la maladie parodontale

Après avoir expliqué au patient la na- ture infectieuse de sa maladie, la prescription systémique (antibiotique) est réalisée si nécessaire et les soins locaux anti-infectieux lui sont enseignés.
 
II Gain d’attache parodontale

Le patient est revu trois semaines après le bilan parodontal et les prescriptions de soins locaux à réaliser deux fois par jour avec les antiseptiques et la prise d’antibiotique si le diagnostic inital le justifiait.

Généralement, la gencive est redevenue rose pâle, elle ne saigne plus, le patient ne doit plus avoir d’halitose et il doit sentir déjà ses gencives plus fermes. L’œdème ayant disparu, du tartre sous-gingival devient très souvent apparent. Nous pouvons alors commencer le traitement au cabinet dans de bonnes conditions.
 
A Le détartrage

Avec le détartreur piézoélectrique de Mectron, il s’effectuera de manière délicate avec un insert standard S1 ou S3 réglé sur 3 ou 4 s’il y a beaucoup de tartre et sur 2 ou 1 s’il n’y en a pas beaucoup. Pour les patients les plus sensibles, on peut utiliser la fonction Soft mode qui réduit l’ampleur de l’oscillation de l’insert rendant son mouvement plus agréable.

B Le sondage parodontal (sur un parodonte qui n’est plus infecté)

C Le débridement radiculaire non chirurgical sonore le moins invasif possible de la bouche entière.


On cherche à éliminer les calculs sans léser le cément. On n’active l’appareil qu’après identification des calculs.
Il faut travailler en mode perio (réglage à 1) associé au Soft mode avec les inserts nS1-S et les inserts spécifiques qui ont la forme de curettes de Gracey 1/1-1/12-13/14. Ce sont les Perio Anatomic P15, P16L et P16R. L’effet de cavitation exercé par ces inserts permet une élimination des toxines bactériennes des poches pa- rodontales et des tubuli dentinaires.

Pour lire l'intégralité de cet article Dentoscope n°208, connectez-vous à votre espace  ou  abonnez-vous gratuitement ici