Protocole d’élimination de l’inflammation lors du traitement d’une gingivite localisée

prophylaxie

Un traitement approprié et une motivation approfondie sont nécessaires pour améliorer l'état de santé de la cavité buccale en travaillant d'un point de vue clinique et avec une approche psychologique du patient.

Notre cas de figure présente une patiente âgée de 22 ans avec une anamnèse générale négative et une gingivite ; (Fig.1). La raison de sa était purement esthétique car la patiente visite voulait bénéficier d’un traitement orthodontique pour les dents avant supérieures qui se chevauchent. On constate l’absence évidente d’une éducation appropriée à l’hygiène orale.

De ce fait, il est nécessaire de soumettre la patiente à une thérapie parodontale non chirurgicale conjuguant motivation et instructions avec l’appui de la technique full mouth disinfection modifiée.

PREMIÈRE SÉANCE
Nous collectons la documentation photographique initiale et réalisons un sondage parodontal (celui-ci n’indique pas de perte de l’attache parodontale) ; (Fig.2). D’autre part nous relevons des indices de plaque et de saignements. Lors de cette séance, la patiente ne reçoit aucun type de traitement. Seule la partie relative à la motivation est abordée. Des instructions en termes d’hygiène orale lui sont fournies en lui indiquant les instruments
les plus adaptés au contrôle du biofilm bactérien. Nous conseillons l’usage d’une brosse à dents électrique (Sonicare Philips) utile pour la désagrégation du biofilm ainsi que pour son action dynamique sur les fluides en mesure de réduire la présence d’agents pathogènes de toutes les niches de rétention de la bouche. Nous préconisons aussi l’utilisation de bâtonnets interdentaires en caoutchouc (GUM Soft picks advanced) et un brosse-langue (Philips).
La patiente est invitée à suivre le protocole classique à domicile de la technique dite Full mouth au moyen de bains de bouche et d’applications d’un gel à la chlorhexidine (Plak Out).
Ainsi, les conditions nécessaires sont mises en place afin d’atteindre de façon autonome un niveau d’inflammation locale réduit.

DEUXIÈME SÉANCE APRÈS 10 JOURS
La patiente présente une réduction évidente de l’inflammation locale avec une amélioration des indices parodontaux ; (Fig.3). La réduction de l’œdème gingival met en évidence le tartre sous-gingival facilitant ainsi son élimination complète. Le traitement est effectué en une seule séance en utilisant le Combi Touch (Mectron), dispositif qui s’appuie sur les technologies à ultrasons et d’aéropolissage. Il n’a pas été nécessaire de procéder à une anesthésie car la préparation à domicile a permis une réduction de l’inflammation locale avec une perception réduite de l'hypersensibilité de la dentine. Ce traitement indolore a également été possible grâce
 

Pour lire l'intégralité de cet article Dentoscope n°212, connectez-vous à votre espace ou abonnez-vous gratuitement ici.