Prise en charge thérapeutique des fluoroses dentaires

CLINIQUE


Après quelques rappels sur l’aspect histologique et clinique des formes de fluorose, cet article présente la prise en charge de trois situations cliniques de fluoroses dentaires de différentes sévérités.

Si la prévalence mondiale de la fluorose dentaire n’est pas connue avec précision, on sait en revanche que l’eau est la principale source d’exposition au fluor ; le régime alimentaire et l’exposition à la combustion de charbon à haute teneur en fluor pouvant également contribuer au problème (https://www.who.int). On trouve des concentrations élevées de fluor dans de nombreuses parties du monde, notamment en Afrique, en Méditerranée orientale et dans l’Asie du Sud. L’une des zones à forte concentration en fluor les mieux connues, s’étend de la Turquie à la Chine, en passant par l’Iraq, l’Iran, l’Afghanistan, l’Inde et le nord de la Thaïlande. Mais il existe de nombreuses autres zones où l’eau très riche en fluor entraîne un risque pour ceux qui la boivent, notamment certaines parties de la vallée du Rift en Afrique. Il s’agit souvent de zones arides où il n’y a pas d’autres sources d’eau.Dans les pays développés et industrialisés, les dyschromies dentaires liées aux fluoroses restent relativement fréquentes mais la prévalence des formes graves semble diminuer (Curtis et al., 2020). Les préjudices esthétiques de sévérité variables en relation avec les fluoroses dentaires sont souvent une source de consultation de la part des patients et d’inquiétudes de la part des parents. Face à une fluorose dentaire, il est important de rappeler qu’un questionnaire médical, un interrogatoire du patient ou de ses parents (si enfant) ainsi qu’un examen clinique minutieux sont indispensables afin d’établir un diagnostic différentiel avec d’autres formes de dyschromie dentaire (MIH, tétracycline, amélogénèse imparfaite…) mais également d’évaluer la sévérité de l’atteinte, car de celle-ci découle la stratégie thérapeutique à mettre en place.

Histopathologie

La fluorose dentaire se caractérise par une dégradation de l’émail dentaire en subsurface. Elle est liée à l’absorption d’une dose excessive de fluor pendant la formation et la calcification de l’organe dentaire conduisant à une dyschromie des dents. En effet, une forte concentration en fluor entraîne une altération métabolique au sein des améloblastes, aboutissant à une matrice anormale et à un défaut de calcification. Histologiquement les dents affectées ont un émail de subsurface hypominéralisé et poreux sous une ligne de surface hyperminéralisée. Il existe deux périodes d’exposition au fluor : en phase pré-éruptive et phase post-éruptive. C’est au cours de la phase pré-éruptive que les conséquences d’un apport excessif de fluor se manifeste. Ainsi une dose identique chez l’adulte n’aura aucun effet, alors que les lésions seront constantes si l’administration a lieu pendant le développement, généralement entre le troisième mois in utero et l’âge de 8 ans qui semble être la période la plus sensible

Diagnostic

Le diagnostic de fluorose dentaire se fait assez facilement par les manifestations cliniques suivantes :

  • il n’y a jamais d’atteinte de la denture lactéale,
  • l’atteinte en denture permanente est généralisée à un groupe de dents, plus intensément sur les dents antérieures et se caractérise par une atteinte symétrique et bilatérale,
  • les lésions sont présentes dès l’éruption des dents,
  • la couleur des lésions va du blanc au marron et est d’opacité variable,
  • la forme des lésions se manifeste par des nuages légers aux stries très marquées,
  • dans les formes les plus sévères on peut observer une perte de substance amélaire,
  • les lésions peuvent être localisées sur une petite partie de la couronne dentaire ou recouvrir toute la surface de la dent,
  • la profondeur de la lésion se limite souvent au 1/3 externe de l’émail mais peut atteindre le 1/3 interne dans les formes les plus sévères.

Pour lire l'intégralité de cet article Dentoscope n°225, connectez-vous à votre espace ou abonnez-vous gratuitement ici.