Photothérapie et biostimulation cellulaire par semi-conducteur collimaté - Dr Gérard Rey

 
Photothérapie et biostimulation cellulaire par semi-conducteur collimaté - Dr Gérard Rey

La photo-modulation est indiquée pour soigner diverses pathologies. En odontologie, elle permet notamment, après les extractions ou la chirurgie implantaire, de réduire les suites opératoires et de favoriser la cicatrisation initiale.

La photo-modulation a une action sur le métabolisme cellulaire de nos tissus comparable à la photosynthèse des cellules végétales. L’énergie lumineuse est transférée aux différents organes de nos cellules pour stimuler les fonctions métaboliques qui produisent plusieurs effets cliniques remarquables comme les effets antalgiques et anti-inflammatoires ou les effets de cicatrisation et de prolifération cellulaire (Hubert Guillemant - Gérard Rey, L.S. n°72 nov. 2016).

1. UNE NOUVELLE UNITÉ MÉDICALE DE PHOTOSTIMULATION : L’ATP38

a) Description de la technologie
L’ATP38 ; (Fig.1) est une unité de photostimulation cellulaire qui utilise la technologie des semi-conducteurs collimatés regroupés sur trois ou quatre panneaux qui réunissent chacun un spectre de longueur d’onde compris entre 450 et 835 nm ; (Fig.2). Chaque panneaucomprend deux fois une association de trois semi-conducteurs collimatés :
• un semi-conducteur polychromatique collimaté (SCPC) couvrant un spectre de longueur d’onde compris entre 450 et 635 nm,
• un semi-conducteur polychromatique collimaté (SCPC) couvrant un spectre de longueur d’onde compris entre 665 et 775 nm,
• un semi-conducteur monochromatique collimaté (SCMC) couvrant un spectre de longueur d’onde compris entre 800 et 835 nm.

Ces différentes longueurs d’onde correspondent sur le spectre électromagnétique aux différentes couleurs de la partie visible de la lumière complétées par un rayonnement infrarouge monochromatique.