La CFAO au service d'une reconstruction implantaire unitaire

La  CFAO  au  service d'une  reconstruction implantaire  unitaire

Présentation d’un cas clinique, depuis la planification de la chirurgie jusqu’à la mise en temporisation immédiate.

Le patient est adressé par un confrère. La raison de sa consul-tation initiale est une douleur vive au niveau de 24, tant aux stimulithermiques qu’à la pression. Le confrère diagnostique une pulpite et conseille un rendez-vous chez un endodontiste. À la dépose de l’obturation composite, le spécialiste remarque sur le plancher de la cavité une ligne nette qui le fait soupçonner la présence d’une fissure verticale de 24. Un examen tomographique à rayon conique (CBCT) est alors prescrit.

EXAMEN CLINIQUE

Lors de sa première consultation au cabinet, le patient se présente avec sa radiographie 3D. La lecture des différentes coupes ne montre aucune image pathologique. La racine de 24 est vestibulo-versée et la corticale externe est extrêmement fine, particulièrement au niveau apical.

24 est sensible au chaud, au froid et à la pression, mais aux dires du patient la douleur s’est un peu estompée. L’obturation composite semble étanche bien que très légèrement débordante. Devant le tableau clinique modéré, et par acquit de conscience, la décision est prise de déposer l’obturation pour vérifier le diagnostic. Le microscope opératoire sous fort grossissement met en évidence l’existence de la fissure dans le plancher de 24 avec un léger saignement lorsque l’on manipule la dent.

PLAN DE TRAITEMENT

Nous proposons au patient, avec l’accord du confrère, l’avulsion de 24 avec implantation immédiate et, si le couple de serrage initial de l’implant le permet, une mise en fonction immédiate à l’aide d’une couronne temporaire transvissée. Pour éviter que l’implant ne soit « embarqué » dans l’alvéole après l’avulsion, et risque alors de perforer la corticale externe déjà mince, nous opterons pour une chirurgie guidée. Nous utiliserons un flux 100 % numérique où la CFAO intervient tant dans la conception et la fabrication du guide chirurgical que dans le design et l’usinage de la couronne temporaire transvissée.

Le cabinet a en effet pris le tournant du numérique au début des années 2000 avec l’acquisition d’un système de CFAO directe Cerec, régulièrement remplacé depuis poursuivre les évolutions techniques. Plus récemment, l’impression 3D par stéréolithographie est venue rejoindre l’usinage numérique pour compléter et améliorer le flux de travail digital. Pour planifier la chirurgie proposée, nous réalisons lors de la première consultation un enregistrement des volumes dentaires maxillaires, à l’aide d’une caméra d’empreinte optique intra-orale (Omnicam). Ainsi, si le patient accepte le traitement et le devis proposés, nous n’aurons pas à le revoir avant le rendez-vous chirurgical.

Pour lire l'intégralité de cet article Dentoscope HS CFAO cliquez ici