Quels protocoles pour trois variations en Cfao ?

PROTHÈSE D'USAGE

Étape N°1 : Prise d'empreinte. Il est nécessaire d'avoir l'enregistrement le plus précis possible. Lorsqu'il n'y a que des implants sur l'arcade, nous prenons une empreinte au plâtre Snow-White (Kerr).

Fig.17: Empreinte au plâtre Snow-White Kerr pour la prothèse d'usage.

Si des dents sont présentes, nous utilisons un matériau plastique Impregum (3MEspe).

Étape N°2 : Validation modèle + occlusion. Une clef en plâtre Snow-White (Kerr) est réalisée pour valider le modèle de travail.

Pour l'occlusion, nous utilisons le bridge provisoire vissé sur le modèle afin d'effectuer la programmation de l'articulateur.

Étape N°3 : Duplicata du bridge provisoire. Nous réalisons une clef en silicone du bridge provisoire sur le modèle afin de réaliser un duplicata.

Ce dernier est soit en cire,pour la réalisation d'une armature en titane (il représente le montage directeur)

soit en résine transvissée pour la réalisation de la maquette d'armature en zircone.

Étape N°4 : Modélisation de l'armature en titane (Procera Implant Bridge Titanium). Après numérisation du modèle et du montage directeur, le prothésiste choisit le type de barre en titane dans le programme (NobelProcera) et modifie les profils selon le montage directeur. On peut réaliser une finition directement en titane au niveau gingival ou encore en palatin. Les rétentions mécaniques positives ou négatives sont ajoutées par le fabricant en tenant compte du montage directeur.

Étape N°4 bis : Modélisation armature en zircone (Procera Implant Bridge Zirconia). À partir du duplicata transvissé en résine, le prothésiste réalise une réduction pseudo-homothétique afin de matérialiser le volume de l'armature en contrôlant la réduction avec des clefs en silicone.

La numérisation du modèle et de la maquette est réalisée, puis nous allons vérifier les volumes grâce au logiciel (NobelProcera). Si une connectique est trop faible, nous pouvons la modifier sur l'écran en utilisant un outil de wax-up numérique. Toutes les connexions entre les éléments sont vérifiées. L'armature en zircone doit représenter le volume dentinaire pour offrir le plus grand support possible au cosmétique.

Étape N°5 : Montage du cosmétique sur armature titane. L'armature est sablée puis nettoyée à la vapeur. L'application d'une couche de silane est réalisée par l'utilisation du Silanopen (Bredent) et un opaque est appliqué en double couche. Les dents sont transférées dans une clef en silicone après la préparation de rétentions. Finition du bridge.

Étape N°5 bis : Montage du cosmétique sur armature en zircone. L'armature ne doit pas être modifiée pour ne pas altérer ses propriétés mécaniques, pas de sablage, seulement un nettoyage à la vapeur. Nous utilisons la céramique Emax d'Ivoclar, avec dans un premier temps l'application d'un agent de liaison (Zirliner), puis la réalisation d'une cuisson de connexion.

Par la suite, le prothésiste réalise la stratification de la céramique