Comment rattraper une catastrophe esthétique ?

Dr Franck AMOYEL et M. Christophe HUE

Les souhaits des patients peuvent dépasser les limites de la faisabilité. La question du service rendu au patient et du bénéfice / risque doit être le talon d’Achille de nos décisions.

Les traitements esthétiques sont complexes et bien loin de la simplicité que tant de monde veut nous laisser croire. Les répercussions psychologiques ne sont pas négligeables, et beaucoup de patients vivent d’ailleurs dangereusement nos consultations comme un banal « tout est possible ». Leurs souhaits peuvent aussi dépasser les limites de la faisabilité… La prudence semble toujours de mise, et notre profession ne doit pas être à la recherche de l’exploit. Si les progrès techniques nous offrent aujourd’hui le pouvoir de transformer l’apparence physique des patients, nous ne devons pas minimiser le défi émotionnel que cela représente, mais appréhender une éventuelle vulnérabilité psychologique du patient. Éclairage.