L’art d’imiter la nature

Dr Stefen KOUBI et M. Gérald UBASSY

Voici une approche thérapeutique « biomimétique » qui, selon les auteurs, représente l’avenir de la dentisterie. Ils expliquent comment masquer esthétiquement les dyschromies sévères dans le secteur antérieur au moyen de facettes pelliculaires en céramique pressée.

Avoir des dents parfaites est aujourd’hui une évidence. Pour les patients, la fonction seule ne suffit plus, l’esthétique de leurs dents est devenue partie intégrante du bien-être. La dentisterie moderne ne se contente ainsi plus uniquement de proposer un traitement curatif et reconstructeur, elle offre également des solutions esthétiques. De plus, les procédures de traitement peu invasives sont l’objet d’une demande croissante. En tant que professionnels de l’art dentaire, il est de notre responsabilité d’agir selon des principes éthiques et de proposer les meilleures options de traitement possibles. Dans certains cas, cela implique d’explorer de nouvelles possibilités. Par exemple, les dyschromies sévères doivent-elles nécessairement être masquées par un matériau opaque et au prix d’une mutilation importante, ou pouvons-nous trouver un moyen plus esthétique de « couvrir » la dyschromie tout en préparant la dent a minima ?