Reconstruction d’une architecture esthétique dans un cas clinique de deux implants adjacents

CLINIQUE


La reconstruction d’un profil d’émergence naturel et esthétique devra nécessairement s’inscrire dans un compromis qu’il faudra initialement évaluer et discuter avec le patient.

Si pour le remplacement d’une dent unitaire, l’implant bénéficie du soutien du parodonte des dents adjacentes, dans le cas de deux ou plusieurs dents absentes collatérales, l’os inter-proximal n’est plus soutenu et va rapidement s’effondrer. Dans cette situation particulière la papille inter-implantaire est rarement présente et elle constitue sans aucun doute le principal problème esthétique à résoudre. Le remplacement de plusieurs dents adjacentes par des implants dans le secteur antérieur est donc considéré comme un véritable challenge (Tarnow et coll.,03 Grunder, 17). Quelle que soit la situation initiale, le plan de traitement choisi et les techniques utilisées, le résultat et en particulier le contour des tissus mous péri-implantaires, est difficilement prédictible. La reconstruction d’un profil d’émergence naturel et esthétique devra donc nécessairement s’inscrire dans un compromis qu’il faudra initialement évaluer et discuter avec le patient

Dans le cadre d’une reconstruction tridimensionnelle du profil d’émergence qui tendra à s’approcher du naturel, il est difficile d’être précis sur le plan de traitement, mais il est toutefois possible de dégager une séquence de traitement qu’il faudra mettre en œuvre méticuleusement. L’objectif de cet article est de proposer et d’illustrer par un cas clinique un plan de traitement qui sera le plus souvent indiqué dans ce type de situations où le parodonte est initialement altéré.

Présentation du cas clinique

Mme Loubna H. âgée de 58 ans, non fumeuse et en bon état de santé général, se présente à notre consultation pour envisager le remplacement de ses deux incisives centrales maxillaires parodontalement compromises et inesthétiques. La patiente souffre depuis plusieurs années d’une parodontite qui semble stabilisée. Les deux dents sont mobiles et gênent la fonction. Lorsque la mise en place d’implants est indiquée pour remplacer des dents adjacentes, un certain nombre de facteurs cliniques et biologiques initiaux importants sont à prendre en compte, en particulier la symétrie de l’édentement, le nombre de dents absentes, le biotype et la présence des papilles.

Pour lire l'intégralité de cet article Dentoscope n°225, connectez-vous à votre espace ou abonnez-vous gratuitement ici.