Un excès de ciment autour des implants…

Dans les années 80 et jusqu’au début des années 90, les restaurations implantaires étaient principalement vissées, le principal intérêt étant la ré intervention aisée en cas de problème.

La prothèse scellée s’est ensuite développée du fait de ses nombreux avantages, amélioration de l’esthétique et de l’occlusion (absence de puits d’accès), diminution du temps et du coût des restaurations. Par sa relative simplicité et les similitudes avec les techniques conventionnelles de prothèse sur dents naturelles, cette technique est aujourd’hui la plus fréquemment utilisée. Les principaux inconvénients de ce type de prothèse sont la difficulté de dépose (même avec l’utilisation d’un ciment provisoire) et la possibilité de laisser des excès de ciment autour de nos restaurations. Un simple et malencontreux excès de ciment autour d’une prothèse implantaire peut être à l’origine de dégâts considérables. Quelles conséquences cela peut-il avoir et comment gérer ce problème ? Les Drs Thierry ROUACH et Felix CONNOLLY répondent à ces questions en les illustrant à l’aide de cas cliniques.

Drs Thierry ROUACH et Felix CONNOLLY