Incisives permanentes expulsées - Comment réimplanter ?

Comment réimplanter ?

Dr A. CHAFAIE et Mme L. PASCHEL

Le repositionnement des dents expulsées est complexe et soulève de nombreuses questions auxquelles se trouve confronté chaque praticien. Que faire dans telle ou telle situation ? Éléments de réponse.

Les traumatismes dentaires au niveau des secteurs antérieurs se traduisent majoritairement par des fractures coronaires et des luxations de sévérités plus ou moins importantes. Le repositionnement des dents ayant subi des luxations partielles verticales et latérales est une quasi-évidence et paraît logique, surtout que le délai d’intervention est généralement court.

Le repositionnement des dents expulsées (luxation totale) est plus complexe et soulève très souvent de nombreuses questions comme la pertinence de la réimplantation en cas de mauvaises conditions de conservation, l’existence d’une fracture alvéolaire associée, l’existence d’un caillot sanguin parfois important, l’intégrité de la couronne et / ou de la racine, pour ne citer que les préoccupations les plus fréquentes. La réimplantation d’une dent partiellement luxée ne demande aucun traitement à la surface de la racine. Par contre, la réimplantation d’une dent expulsée semble exiger, au vu des recommandations, l’utilisation des produits auxquels nous ne sommes pas forcément familiers ou souvent absents de notre trousse d’urgence.

La méconnaissance de ces traitements, la difficulté de l’acte et la confusion entre le délai idéal (de quelques minutes) et le délai réel (souvent de quelques heures) permettant une réimplantation réussie font que, très souvent, les dents expulsées et mal conservées, avec notamment un délai extra-oral de plusieurs heures ne sont pas réimplantées. Cette non-intervention crée des problèmes à court terme (esthétique), à moyen terme (fonctions, traitements orthodontiques, temporisations) et à long terme (aménagement du site implantaire et / ou prothétique).