PARTIE 2 - Simplification du traitement de l’édenté complet maxillaire

PARTIE 2 - Simplification du traitement de l’édenté complet maxillaire

Les Drs Philippe Dubois et Arnaud Parmentier

Cette technique s’adresse au patient édenté complet maxillaire possédant déjà une PAC et désirant passer en prothèse fixe. Après l’ostéointégration, la gestion des tissus durs et mous est réalisée et la prothèse d’usage validée.

Après quatre mois d’ostéointégration ; (Fig.21) nous dévissons la prothèse provisoire. Un contrôle clinique est effectué [11-13]. Après validation de l’ostéointégration nous pouvons donc commencer à dévisser le Bridge provisoire et ainsi le réadapter à la nouvelle position gingivale.

Les tissus mous vont devoir être aménagés pour obtenir une intégration esthétique de la prothèse la plus naturelle possible. Pour cela il suffit de faire la même manipulation que nous ferions sur un pontique de bridge sur dents naturelles. Au fur et à mesure on va rajouter sur l’extrados de la prothèse de la résine que l’on va polir pour obtenir des zones de compressions et des zones de dépressions. Cette technique permet de modeler la gencive et les tissus mous comme nous le souhaitons ; (Fig.22 et 23). L’avantage de passer par un bridge provisoire est que nous pourrons valider tous les paramètres esthétiques fonctionnels avec le patient. L’inconvénient est qu’il va falloir enregistrer ce modelage lors des empreintes.