La chirurgie guidée pour les débutants

implantologie

La chirurgie guidée peut aujourd’hui entrer facilement dans tous les cabinets des praticiens poseurs d’implants grâce aux outils technologiques existants. Elle demande cependant une rigueur dans toutes les étapes du traitement.

Ce titre peut paraître un peu provocateur, mais c’est le but recherché. Quand beaucoup de nos confrères entendent ces deux mots (et je suis passé par là aussi…), ils ont l’impression qu’on parle d’une science compliquée ou réservée à une certaine catégorie de praticiens. Or, c’est exactement l’inverse, cette chirurgie, si évidemment on est préalablement formé à l’implantologie, simplifie la mise en place de nos fixtures, de nos prothèses futures, diminue le stress de l’intervention (patient et praticien) et dans la majorité des cas aboli les suites postopératoires. En effet si la gencive le permet on pourra travailler en « flapless » donc sans lever un lambeau.

Nos aînés diront souvent ne pas en avoir besoin car ils posent déjà parfaitement à main levée… mais souvent après y avoir goûté ils changeront d’avis. Ne serait-ce que pour éviter un comblement sinusien (en passant juste à côté du sinus ou poser sur une cloison interne), se sécuriser par rapport au nerf dentaire inférieur ou encore éviter une effraction dans la loge sous-mandibulaire, je pense que ces guides, ou tout au moins ces planifications, ont toute leur place dans notre arsenal thérapeutique ; (Fig.1 à 4). D’autre part d’un point de vue légal, il semble évident que la preuve d’une planification préalable à toute intervention sera fortement appréciée par les tribunaux.

LE PRINCIPE
Il s’agit simplement, grâce à l’étude du volume osseux disponible, des dents adjacentes, antagonistes et des obstacles anatomiques, de choisir et positionner idéalement nos implants en tenant compte des exigences prothétiques. On appelle cela la planification implantaire.
Une fois que nous avons choisi cette position, il va falloir fabriquer un guide pour placer précisément nos fixtures comme nous l’avons décidé. Aujourd’hui nous allons parler des guides à appuis dentaires qui seront le plus communément utilisés pour les cas simples.
Un point important est à souligner : différentes chirurgies guidées sont possibles, depuis l’axe de forage jusqu’au placement complet de l’implant de
façon guidée (full guided). Cela dépendra de la disponibilité des trousses guidées du système implantaire utilisé.

Plusieurs niveaux d’implication dans nos chirurgies guidées sont possibles selon la volonté de réaliser soi-même plus ou moins d’étapes. Je les ai classés en trois niveaux :
• Niveau 1 : la planification, et la fabrication du guide vont se faire à l’extérieur du cabinet (donc uniquement radio et empreinte seront faites localement).
• Niveau 2 : la planification sera faite au cabinet et la fabrication à l’extérieur.
• Niveau 3 : tout est fait au sein du cabinet.

Pour lire l'intégralité de cet article Dentoscope n°213, connectez-vous à votre espace ou abonnez-vous gratuitement ici.