Poser ses premiers implants

l'avis des utilisateurs

L'Afopi propose une formation en implantologie axée sur le compagnonnage.

L'Afopi propose aux praticiens trois niveaux de cours en implantologie formant aux protocoles de base mais également aux plus innovants autorisant le remplacement immédiat des dents condamnées dans les thérapeutiques unitaires, partielles et totales.
La spécificité de l’Afopi est le compagnonnage direct. Aucun praticien ne se retrouve seul face à des patients présentant des plans de traitement simples ou complexes, devant des interprétations de scanners classiques ou délicates, ou encore pour effectuer des chirurgies courantes ou relevant de techniques avancées, et ceci pendant et après le cursus.

Afin de permettre aux praticiens de poser leurs premiers implants en toute sérénité, l’Afopi s’est dotée en 2010 d’un site unique, l’Afopi Campus. Cette structure de 800 m2 à la pointe de la technologie rassemble en un même lieu le meilleur de l’implantologie moderne. Elle comprend neuf salles de chirurgie dont deux de chirurgie osseuse, une salle de radiologie dotée d’un scanner cone beam et d’une radio panoramique, un laboratoire de prothèse spécialisé dans la mise en charge immédiate et équipé des dernières technologies de la CFAO (usineuse, scanner facial, scanner de la laboratoire, four à zircone, etc.). Elle compte aussi une cafétéria et une salle de repos pour le confort des patients et des praticiens.

Témoignage du docteur Jérémy Cohen

J’AI TROUVÉ LES MOYENS MIS EN OEUVRE TRÈS INNOVANTS
Je me suis intéressé à cette formation parce que mon cabinet était proche de Sarcelles à l’époque et que la renommée du Dr Zadikian était parvenue jusqu’à nous. Le programme scientifique paraissait sérieux et complet, il donnait un socle théorique solide pour démarrer l’implantologie, proposait de la pratique et était reconnu par ma RCP au même titre que n’importe quel diplôme universitaire.
Le contenu théorique est exceptionnel (compréhension de la biologie cellulaire, maîtrise des risques anatomiques, étude pré-implantaire clinique et radiologique, savoir lire et reproduire une planification 3D, gestion des tissus mous péri-implantaires, maîtrise des étapes prothétiques). C’est très riche, toujours appuyé par des cas cliniques du Dr Zadikian et les études de la littérature (evidence based). Nous sommes capables de poser des implants en toute sécurité mais surtout d’être prédictibles et de gérer les complications.

J’étais par contre inquiet du fait que le Dr Zadikian soit l’intervenant principal dans cette formation et que le contenu théorique n’offre pas plusieurs avis différents. En réalité, il est d’une grande pédagogie et ouvre toujours le débat sur des pratiques diverses qui existent dans le domaine de l’implantologie. Et quel bonheur de ne pas revoir les mêmes rappels à chaque nouvel intervenant comme j’en ai eu la désagréable expérience dans un DU d’implantologie. Le contenu pédagogique est construit intelligemment et avance au fur et à mesure de notre compréhension du sujet.

Faire le compagnonnage en implantologie avec l’AFOPI m’a donné la même impression que de prendre des cours de tennis avec Federer. Il nous paraît absurde et dangereux de dispenser des cours théoriques à un étudiant en médecine et de lui demander de pratiquer sa première opération seul. Il me semble que le principe de l’internat, c’est le compagnonnage.
L’AFOPI propose des TP sur modèles en résine, TP sur mâchoires de porc, TP de planification implantaire sur logiciel avec un ordinateur par participant (ou pour deux maximum), TP synchronisé avec une chirurgie en direct et le modèle en résine préparé à l’avance correspondant exactement à la situation clinique. On pose le même implant que le Dr Zadikian en temps réel en suivant la séquence pas-à-pas. Le cursus comporte aussi des TP sur sujets anatomiques dans la prestigieuse école de chirurgie, des immersions cliniques et enfin des chirurgies en compagnonnage. J’ai trouvé les moyens mis en oeuvre très importants et surtout très innovants.

L’AFOPI m’a permis de réussir à intégrer l’implantologie dans ma pratique quotidienne. Je peux présenter au patient des plans de traitement de manière beaucoup plus prédictible qu’auparavant. Je réalise des extractions implantations mise en charge immédiate avec la même confiance que mes autres implants sur sites cicatrisés lorsque l’analyse pré-implantaire est favorable. Il m’arrive régulièrement de demander conseil à des confrères « afopistes » ou au Dr Zadikian. J’ai fait une formation, j’ai obtenu un diplôme et j’ai rejoint une famille de passionnés.
 

Pour lire l'intégralité de cet article Dentoscope n°213, connectez-vous à votre espace ou abonnez-vous gratuitement ici.