Employer le « nous » dans sa relation au patient

Dire « nous », qu’est-ce que cela implique dans la relation thérapeutique ? Bien plus que ce que l’on pense… Premier pas vers une communication pensée pour une confiance accrue.

Entre le soignant et le soigné, une relation thérapeutique s'installe. Il n'y a pas que le soin, son objectif et les moyens pour y parvenir. Il y a des acteurs : celui qui soigne, le patient et des interaction entre eux. Des questions, des demandes et des réponses fournies de part et d'autre. La relation thérapeutique implique en filigrane le "nous", en tout cas dans une bonne relation thérapeutique, comme dans n'importe quelle relation sociale équilibrée, il y a forcément ce "nous". Car si chacun reste éloigné de l'autre, voire dos à dos, il est difficile d'instaurer une relation constructive.